Retour

Des spectacles musicaux plus sécuritaires, partout au Canada

Les festivals de musique au pays obtiennent les toutes premières recommandations en matière de sécurité, liées à la consommation de drogue et d'alcool. Le Centre canadien de lutte contre les toxicomanies (CCLT) vient de publier un rapport sur le sujet, intitulé Prévenir les méfaits liés à la drogue et à l'alcool lors de festival de musique au Canada.

L'organisme a étudié cette question à la suite de la mort par surdose d'au moins cinq jeunes adultes qui assistaient à des festivals musicaux, de juin à août 2014.

À Ottawa, une jeune femme de 19 ans avait ainsi perdu la vie l'an dernier, après avoir consommé un comprimé de drogue durant le Festival Escapade.

Le CCLT veut éviter que tout incident du genre se reproduise.

Les recommandations

Pour écrire leur rapport, les auteurs ont convoqué de nombreux intervenants, dont des policiers, des représentants de la santé publique et des producteurs de festivals.

Ils en ont conclu que les différents intervenants doivent travailler de concert dans quatre domaines :

1) Organisation et conception des festivals
Mobiliser les intervenants dès le départ et souvent; s'assurer que les festivaliers ont un accès adéquat à des installations sanitaires et à des services d'approvisionnement en eau; améliorer l'échange rapide d'information sur les risques liés à la drogue.

2) Promotion de la santé et réduction des méfaits
Offrir aux festivaliers des espaces physiques sécuritaires, à l'écart de la foule; diffuser des messages sur la consommation de substances.

3) Renforcer les soins de santé donnés durant les rassemblements de masse
Donner accès à des premiers répondants, à des infirmières ou à des médecins.

4) Uniformiser les mesures de sécurité, au moyen d'un cadre national ou d'une approche commune
Améliorer le système de surveillance en temps réel; informer immédiatement les intervenants des incidents impliquant un usage présumé de drogue ou autres troubles de santé.

Un message entendu à Ottawa

De son côté, le Festival Escapade s'est engagé à suivre les recommandations du rapport, alors que l'édition 2015 prend son envol cette fin de semaine à l'hippodrome Rideau-Carleton.

Les mesures de sécurité seront ainsi renforcées, notamment avec l'ajout d'équipes de bénévoles qui patrouilleront dans la foule.

Aussi, l'événement a modifié son slogan « plus grand, meilleur, plus bruyant » (« bigger, better, louder »), afin de miser sur la promotion des choix responsables.

Le CCLI a créé des groupes de travail pour accompagner les festivals, en essayant notamment d'identifier le nombre approprié de gardiens de sécurité, de policiers et d'équipes médicales qu'il devrait y avoir sur place.

Avec les informations de la journaliste Ashely Burke de CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Le Sagittaire: le signe le plus chanceux?





Rabais de la semaine