Retour

Des syndicats exaspérés contre le CISSS de l'Outaouais lors de la réunion du CA

Les représentants de trois syndicats du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais accompagnés de nombreux membres ont exprimé leur exaspération envers leur employeur, jeudi soir, lors de la réunion du conseil d'administration.

La direction de l'établissement de santé a distribué du chocolat à ses employés, afin de souligner le troisième anniversaire de la création du CISSS de l'Outaouais.

Une décision hypocrite et insultante, selon les membres de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

Dans un geste d'éclat, ils ont redonné aux membres du conseil d'administration un sac rempli de ces friandises. Ils ont ajouté qu'ils n'avaient pas le coeur à célébrer trois ans de chaos, d'instabilité et d'épuisement.

Le PDG du CISSS de l'Outaouais, Jean Hébert a tenu à tempérer la réaction des syndicats pour qui la distribution de chocolat est un gaspillage de fonds publics. M. Hébert a répliqué qu'il s'agissait d'une manoeuvre syndicale, les parties patronales et syndicales étant en pleine période de négociations.

« On a plein de commentaires de personnes qui ont apprécié le geste et qui l'ont pris pour ce que c'était. Il faut doser ça, il y a comme deux versions des choses », s'est défendu M. Hébert.

Le Syndicat des professionnels en soins infirmiers et cardio-respiratoires du CISSS de l'Outaouais, qui représente les infirmières, a organisé une manifestation juste avant la rencontre. Ses membres sont venus en grand nombre dans la salle de réunion. Il a dénoncé la position de l'employeur, qui offrirait des conditions de travail et des horaires déplorables.

« Ce qu'on est venu dénoncer, c'était que c'était des conditions inhumaines le dépôt de l'employeur. On est venu demander à l'employeur de réviser ces dépôts pour donner des conditions humaines pour qu'on puisse travailler », a souligné Lyne Plante, présidente du syndicat.

Le syndicat a dénoncé l'absence de négociations locales depuis le 23 janvier. Une reprise des négociations est prévue le 26 avril.

Le grand patron du CISSS de l'Outaouais comble un poste-clé.

Daniel Tardif devient directeur des services professionnels. Il remplace Guy Morrissette, qui a pris sa retraite à la fin mars. Le docteur Tardif a déjà occupé cette fonction, mais dans une société plus petite, soit le centre hospitalier de Papineau. M. Tardif occupait le poste de président-directeur-général adjoint au Cisss de l'Outaouais, depuis sa création il y a 3 ans.

Avec les informations de Pascale-Marie Dufour

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards