À l'aube du mois de juillet, alors que la période estivale touche à son apogée, c'est le moment ou jamais pour certains de s'évader et de se ressourcer. Pour d'autres, cependant, il est bien difficile de faire rimer congés avec repos et sérénité.

Un texte de Morgane Thery-Legrix pour l'émission Sur le vif

Catherine Raymond, chercheuse au Centre d’études sur le stress humain (CESH) de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal, explique que pour les personnes sujettes à un stress chronique, décrocher des responsabilités liées au travail peut même rendre malade.

Pour éviter que vos vacances ne soient ainsi gâchées, la spécialiste suggère de vous préparer à décompresser.

Attendre avant de partir

Le conseil semble plus facile à dire qu’à appliquer quand on a attendu toute l’année pour prendre congé du bureau. Néanmoins, faire ses bagages à la volée et se précipiter dans le premier avion c’est aussi prendre le risque d’embarquer avec vous stress et responsabilités.

Afin que vos vacances soient vraiment reposantes, Catherine Raymond parle d’un « chiffre magique » pour se restabiliser. « Prendre 3-4 jours pour faire ses valises et arroser les plantes, c’est important pour apprendre à décrocher ».

Prendre son temps, le temps de boucler ses dossiers, d’oublier de quelconques conflits passés ou de mettre de côté les présents, est la clef pour s’en aller avec l’esprit libre et léger.

Dans le cas des personnes particulièrement perfectionnistes qui ont tendance à planifier leurs vacances à la minute près, préparez-vous à l’imprévu et tentez autant que possible de laisser de côté votre calendrier pour vivre le moment présent, suggère Mme Raymond.

Elle rappelle que le secret des vacances relaxantes demeure, finalement, dans l’anticipation de l’évasion de la routine.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine