Retour

Des vandales s'en prennent une fois de plus au pont Brabant-Philippe, à Gatineau

Une autre tentative d'incendie, cette fois avortée, a ciblé la fin de semaine dernière le pont de bois Brabant-Philippe dans le secteur Templeton, à Gatineau.

La structure avait été rasée par les flammes en décembre 2011 par quatre adolescents. Après des années de démarches de la Municipalité et des centaines d'heures de travail bénévole, le pont couvert a été reconstruit à l'identique puis rouvert cette année à la mi-juin.

Par chance, les dommages causés sont minimes. Le pont avait reçu un traitement ignifuge préventif, afin de limiter la propagation des flammes.

« J'étais extrêmement frustré », rapporte le conseiller du district de la Rivière-Blanche, Jean Lessard. « J'ai été constaté les dégâts dimanche. J'ai avisé tout de suite par courriel les services municipaux. Les citoyens avaient déjà informé la police. »

Le service policier confirme avoir ouvert une enquête pour incendie criminel et méfait. Des patrouilles seront d'ailleurs plus fréquentes dans le secteur.

Le conseiller Lessard souhaite maintenant que les coupables soient arrêtés. Il lance un appel à la population, invitant les citoyens à communiquer toute information à la police.

L'élu affirme qu'il a fait une demande au Centre de service de la Municipalité, pour que des caméras de surveillance soient installées aux abords de l'ouvrage en bois.

Un vandalisme qui coûte cher

Par ailleurs, des graffitis ont été effectués sur le pont, probablement depuis dimanche, le conseiller Lessard ne les ayant pas vus lorsqu'il s'est rendu sur place.

« Le vandalisme, il faut porter une attention plus particulière à ça », soutient-il « Ce sont nos infrastructures, nos taxes, donc on doit faire attention à ça. On doit dénoncer ces vandales-là. »

Le conseiller Lessard a également parlé avec quelques bénévoles hier. « [Ils] sont fâchés, ils ne sont pas contents. Mais ils ne veulent pas lâcher, ils veulent finir le projet », rapporte-t-il.

Le pont Brabant-Philippe s'inscrit dans un circuit qui inclura la ferme Dalton, un projet en construction à l'intersection du boulevard Saint-René et de la montée Dalton.

Ce site à vocation écologique ne sera pas terminé avant un an et demi, selon le conseiller Lessard.

Il ajoute qu'une vingtaine de jardins communautaires pourraient faire partie du site, en plus d'activités destinées aux écoles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine