Retour

Deux cadres de l’Agence d’inspection des aliments sévèrement blâmés

La conduite de l'ancien président de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), Bruce Archibald, et celle de l'ancien vice-président des ressources humaines, Gérard Étienne, constitue un « cas grave de mauvaise gestion », selon un rapport déposé au Parlement jeudi.

Les deux cadres « ont délibérément contourné le processus du traitement des plaintes de harcèlement de l’ACIA », souligne le commissaire à l’intégrité du secteur public, Joe Friday, dans son rapport.

Ils ont entravé le processus d’examen en faisant intervenir à tort le cadre supérieur pendant la période initiale d’analyse des plaintes de harcèlement.

Joe Friday, commissaire à l'intégrité du secteur public

« Ils ont par la suite décidé de ne pas mener d’enquête à l’égard des plaintes, en moins de trois jours, et en l’absence de toute analyse écrite, bien que ces plaintes aient fait état d’allégations sérieuses de harcèlement et de comportement abusif », poursuit le commissaire.

Trois plaintes de harcèlement avaient été formulées auprès de M. Étienne, en février 2015. Quatre cadres lui ont fait aussi part de leurs préoccupations concernant le comportement de la même personne, dont le nom n'a pas été divulgué.

« Ce document comprenait des annexes, écrites par chacun des cadres, dans lesquelles chacun de ces derniers décrivait son expérience avec le cadre supérieur et ce dont il avait été témoin dans le milieu de travail », précise le commissaire.

Ce dernier recommande au président de l'ACIA de s'assurer que des mesures soient mises en place pour répondre aux plaintes de harcèlement.

Au cours de l'enquête, Bruce Archibald a pris sa retraite et Gérard Étienne a été promu vice-président au service Opération de l’ACIA.

Il s'agit du second rapport déposé en deux semaines sur le comportement délictueux d'un cadre supérieur de la fonction publique.

La semaine dernière un autre rapport du Commissariat à l'intégrité rendait compte des abus d'un ancien directeur de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) envers ces employés.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine