Retour

Deux drones pour des opérations plus rapides à la police d'Ottawa

À l'instar d'autres corps policiers en Ontario, le Service de police d'Ottawa (SPO) vient de se procurer deux drones afin de faciliter certaines enquêtes criminelles et sur des collisions routières ou pour retrouver des personnes disparues.

Les appareils, évalués entre 12 000 $ et 18 000 $, sont entrés en service il y a deux semaines et ont été présentés au public lundi.

Un des drones est réservé aux enquêtes de reconstitution de scènes de crimes ou d'accidents routiers. Cet appareil est équipé d'une caméra ordinaire.

L'autre drone est affecté aux opérations de recherche de personnes disparues, grâce à sa caméra thermique.

Le chef du SPO, Charles Bordeleau, soutient que l'utilisation de drones permet d'effectuer des opérations en quelques minutes au lieu de prendre des heures.

« Le public va apprécier », estime M. Bordeleau.

Le sergent d'état-major au SPO, François Daoust, l'un des concepteurs du programme de drones, affirme que ces appareils permettent de meilleures reconstitutions de scènes de crime ou d'accident.

Un drone a d'ailleurs été utilisé dimanche, pour reconstituer la scène d'un accident mortel impliquant trois véhicules, promenade Roger Stevens, à North Gower.

Le sergent Daoust explique également que, grâce au drone, le SPO n'a pas besoin de déployer autant d'agents lors de recherche de personnes ou de reconstitutions de scènes. Il permet aussi d'épargner aux agents de police des situations dangereuses.

« [Le drone] pourrait être utilisé pour des situations d'urgence qui restent à déterminer, comme une personne barricadée ou une personne armée dans une forêt », indique M. Daoust.

Les agents de police peuvent ainsi être redéployés à d'autres endroits, ce qui rend les opérations policières plus efficaces.

Le SPO est soumis aux mêmes règles régissant les drones que les citoyens, mis à part quelques exceptions. Les drones de la police peuvent voler jusqu'à 122 mètres de hauteur et peuvent être employés la nuit.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles