Retour

Deux marchés d'Ottawa forcent les amuseurs de rues à se munir d'une assurance responsabilité de 2 M$

Depuis le 1er avril, les amuseurs de rues d'Ottawa doivent prouver qu'ils détiennent une assurance responsabilité civile d'au moins deux millions de dollars avant de se produire dans les rues des marchés By et Parkdale.

Qu'ils soient cracheurs de feu, acrobates ou contorsionnistes, les amuseurs publics sont nombreux à distraire les passants dans ces deux marchés de la capitale.

Dans une note envoyée aux détenteurs de permis dont Radio-Canada a obtenu copie, les dirigeants de ces deux marchés affirment que les amuseurs de rues « doivent se munir d'une assurance, s'ils veulent donner leurs spectacles ».

Les amuseurs de rues doivent l'avoir en leur possession lors des performances ou en fournir une copie aux autorités locales.

Cette nouvelle mesure ne surprend pas Joey Albert, amuseur public. Plusieurs grandes villes canadiennes exigent une assurance semblable.

« On est habitué, ce n'est pas une grosse surprise. Des compagnies d'assurances s'occupent de nous », dit-il.

Il trouve toutefois que les musiciens ne devraient pas entrer dans la catégorie des amuseurs publics.

« La seule chose qui m'agace un peu, [c'est que] quelqu'un qui joue de la guitare sur le bord de la rue a besoin de cette assurance. Nous, on se met en danger, on joue avec le feu [...] je ne pense pas que ce gars [le guitariste] soit un danger pour la communauté », lance-t-il.

Si les amuseurs publics ne détiennent pas cette assurance, leur permis ne sera pas renouvelé pour la prochaine saison.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine