Retour

Deux nouveaux cas d'infections par le virus du Nil à Ottawa

Deux nouveaux cas humains d'infection par le virus du Nil occidental (VNO) à Ottawa ont été confirmés par Santé publique Ottawa. Cela porte le total à trois depuis le début de la saison 2017.

Le 4 août, l’agence de santé de la capitale avait confirmé le premier cas. La dernière mise à jour a eu lieu la fin de semaine dernière.

Le virus a été répertorié dans 15 bassins sur les 478 qui ont été testés par la Ville.

« Le virus se transmet aux humains lorsqu’ils sont piqués par un moustique qui en est infecté. Les moustiques peuvent également transmettre le VNO aux chevaux », a fait savoir Santé publique Ottawa sur son site web. Il faut compter trois jours avant l’apparition de premier symptôme.

Quels symptômes?

La plupart des personnes infectées ne présentent aucun symptôme d’infection. Toutefois, environ 20 % d’entre elles pourraient avoir des symptômes semblables à ceux de la grippe, dont de la fièvre, des maux de tête et des douleurs musculaires, et potentiellement une éruption cutanée.

Dans moins de 1 % des cas, le patient peut présenter des symptômes beaucoup plus graves. L’infection s’attaque au système nerveux central et augmente avec l’âge. Les personnes âgées ainsi que les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont plus à risque de subir une atteinte à leur santé.

L’agence de santé rappelle à ses résidents d’éliminer toute eau stagnante autour de leur demeure pour éviter que les moustiques s’y reproduisent. Elle recommande de bien se protéger contre les moustiques à l’aube et au crépuscule.

Plus d'articles

Commentaires