Retour

Deux policiers de Gatineau accusés en déontologie sont blanchis

Deux agents du Service de police de Gatineau accusés d’avoir dérogé à leur code de déontologie ont finalement été blanchis à la suite d’une décision rendue la semaine dernière.

Les agents Pierre-François Blais et Jean Anell Solon avaient fait l’objet d’une plainte à la suite d’une intervention survenue en novembre 2012.

Le plaignant, Redhouane Mesbah, affirmait que les agents avaient utilisé envers lui une force plus grande que nécessaire et qu’il avait été victime de voie de fait. Il soutenait également que les policiers avaient rédigé un rapport contenant des faussetés et que ses droits avaient été brimés en ce qui a trait à sa santé ou à sa sécurité.

Le plaignant soutenait aussi que l'agent Solon ne serait pas intervenu pour arrêter son collègue lors des événements.

Après enquête, le Comité de déontologie policière conclut que le comportement de l'agent Pierre-François Blais ne constitue pas un acte dérogatoire, il n'a pas abusé de son autorité et a respecté en tout temps les droits du plaignant. Le Comité conclut que l'autre policier impliqué dans cette affaire, Jean Anell Solon, s'est comporté de manière à préserver la confiance et la considération que requiert sa fonction.

Cette décision survient à la suite d’audiences tenues à Gatineau au cours de l’automne 2017.

Plus d'articles