Retour

Deux Sensplex à Gatineau, mais à quel prix?

Si des associations sportives accueillent favorablement la proposition des Sénateurs d'Ottawa de construire deux complexes de quatre patinoires publiques à Gatineau, l'utilisation de ces installations pourrait leur coûter cher. C'est du moins ce que suggère l'expérience ottavienne.

Le concept des Sensplex est présent depuis déjà douze ans déjà à Ottawa, où l'on retrouve un total de neuf patinoires dans trois complexes récréatifs.

Dans ce type de partenariat public-privé, la Ville d'Ottawa fournit le terrain. Les Sénateurs y construisent l'édifice à leurs frais et le gèrent pendant 25 à 30 ans, après quoi la Municipalité peut récupérer le bâtiment.

Le coût d'une heure de glace dans un Sensplex est toutefois beaucoup plus élevé que dans les installations de la Ville d'Ottawa.

« Le coût d'une heure de glace dans une patinoire municipale est de 172 $, au Sensplex il faut compter le double », affirme le président de l'Association de hockey de Gloucester, Reg MacDonald.

Les parents n'ont pas les moyens de se payer ça!

Reg MacDonald, président de l'Association de hockey de Gloucester

La Ville d'Ottawa vient donc en aide aux associations de hockey. Par exemple, pour offrir davantage de temps de glace à un tarif plus abordable, elle achète près de 2300 heures au Richcraft Sensplex, qu'elle offre ensuite au tarif municipal.

« Ça coûte cher d'offrir de la glace », souligne le conseiller du quartier Beacon Hill-Cyrville, Tim Tierney. « Mais nous voulons subventionner cette activité. »

Malgré le coût plus élevé pour la location des patinoires dans un Sensplex, le compromis est tout à fait acceptable, selon M. Tierney, puisque la Municipalité n'aurait pas pu se permettre de financer les coûts du Richcraft Sensplex, évalué à 50 millions de dollars.

D'après le reportage de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine