Retour

Deux septuagénaires parcourent Toronto-Ottawa pour dénoncer les violations des droits de la personne en Corée

Deux septuagénaires torontois d'origine coréenne ont voulu mettre en lumière les violations des droits de la personne en Corée du Nord en marchant les 400 kilomètres qui séparent Toronto d'Ottawa.

Hyon Ki (Harry) Ha, 78 ans, et Kyung Bok Lee, 70 ans sont arrivés dans la capitale fédérale à pied lundi.

Ils sont partis de leur domicile à Toronto le 15 août.

Les deux hommes affirment qu'ils marchent le trajet pour promouvoir la paix et l'unification des Corées du Nord et du Sud.

Harry Ha est arrivé au Canada en 1967. Il croit qu'une façon de démocratiser la Corée du Nord est de l'unir à celle du Sud.

Kyung Bok Lee milite pour les droits de la personne en Corée du Nord depuis plusieurs années.

« La communauté internationale, en particulier la Commission d'enquête des Nations Unies, a confirmé qu'il existe des crimes contre l'humanité en Corée du Nord. Ils ont été commis. Ils sont commis en ce moment », dénonce le militant de 70 ans.

Les deux hommes espèrent remettre une pétition à l'ambassade de la Corée du Sud au Canada afin d'inciter la présidente Park Geun-hye à fusion pacifique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine