Retour

Deux soeurs assassinées à Ottawa : un suspect arrêté

On connaît les noms des deux femmes qui ont été retrouvées sans vie près des chemins McCarthy et Hunt Club, vendredi soir. Un suspect a été arrêté par le Service de police d'Ottawa (SPO).

Les deux victimes, deux soeurs, Nasiba Noor et Asma Noor étaient respectivement âgées de 29 et 32 ans, selon la police.

Les funérailles des deux femmes auront lieu dimanche à la mosquée Jami Omar à 13 h.

Le SPO n'a pas dévoilé les circonstances entourant leur mort.

Les enquêteurs étaient encore sur la scène du crime samedi après-midi pour collecter et photographier des preuves, une tâche rendue « un peu plus difficile », selon l'inspecteur John Medeiros, avec les abondantes chutes de neige reçues de la matinée.

Le SPO confirme avoir été appelé sur les lieux du crime vers 21 h, vendredi.

Les résidents du quartier se disent bouleversés par l'attaque des deux femmes.

« Une voiture de police était postée toute la nuit devant ma maison, les lumières allumées [trad. libre]. C'était effrayant parce que le voisinage est généralement sécuritaire », témoigne Guendy Mathurin qui vit dans à proximité de la scène de crime.

C'est terrifiant de penser à ces deux femmes qui ont été assassinées, c'est affreux

Adesia Destouche, résidente du quartier

Un homme a été arrêté tout près des lieux. Il a été placé en garde à vue par la police.

« Pour le moment, nous avons une seule personne en détention pour cette attaque. Nous ne cherchons personne d’autre [trad. libre] », a précisé l’inspecteur John Medeiros.

Un résident a été témoin de l'arrestation du suspect.

« On circulait sur cette route et on a vu un barrage de police. En s'approchant un peu, on s'est rendu compte que les policiers avaient arrêté un homme qui était maintenu au sol. Il semble qu'il ait cherché à se cacher dans le boisé », raconte Charlie Sineck.

Ce double-meurtre porte à 23e et 24e le nombre d'homicides dans la capitale nationale.

Vers une nouvelle norme à Ottawa?

Ce chiffre frôle un record vieux de plus de 20 ans, pourrait représenter la « nouvelle norme », selon le surintendant Don Sweet de la direction des Enquêtes criminelles de la police d'Ottawa.

Alors que la capitale a récemment battu un record en ce qui a trait au nombre de fusillades, le Service de police observe une hausse du nombre de personnes qui se dotent d’une arme ou de couteaux.

« Je ne peux pas dire avec certitude qu’il y a plus d’armes qu’avant, mais je peux dire qu’ils [les gens] semblent plus enclins à utiliser les armes qu’ils ont sous la main [trad. libre] », souligne le surintendant Sweet.

Avec les informations des journalistes Florence Ngue-No et Jérémie Bergeron

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine