Retour

Deuxième surplus budgétaire consécutif au Festival de montgolfières de Gatineau

Les organisateurs ont dressé, mardi, un bilan positif du Festival de montgolfières (FMG) pour l'année 2016, aux conseillers de Gatineau. Le FMG s'est ainsi terminé avec un surplus de 246 893 $.

Il s'agit du deuxième bilan positif en deux ans, le Festival ayant terminé l'année 2015 avec un surplus de plus de 200 000 $.

Le budget total du FMG en 2016 a atteint 4 682 578 $.

Une météo clémente

Les organisateurs attribuent à la météo clémente une partie du succès de l'an dernier. Le soleil était en effet de la partie pendant les cinq jours de festivités.

Dame Nature a donc permis aux nombreux ballons de s'envoler à cinq reprises, en plus d'effectuer un vol captif.

Les festivaliers ont également pu assister à deux illuminations nocturnes et à de nombreux spectacles en plein air.

Par ailleurs, 43 % des visiteurs étaient accompagnés d'enfants ou d'adolescents et le Festival de montgolfières a attiré des enfants de 10 ans et moins à 40 000 reprises.

Sur Internet, le Festival a obtenu un achalandage important de 313 444 sessions enregistrées. Les visiteurs provenaient de 145 pays.

Une clientèle fidèle

Selon des données recueillies par la firme NOVOM l'an dernier, le FMG suscite énormément de fierté chez les Gatinois, et attire en moyenne 10% de nouveaux participants par année.

Les données montrent également que la clientèle est fidèle, puisque ceux qui y participent l'ont fait en moyenne pendant 10 ans.

De plus, 82% des participants au FMG sont très satisfaits de la qualité des activités offertes.

Un FMG repensé

Le président du Festival de montgolfières, Stéphane Riel, a rappelé que l'événement comptait sur l'appui de 200 partenaires, mais que le plus important demeurait, sans contredit, la météo.

Les aléas de Dame Nature ont souvent eu des conséquences négatives pour le FMG. C'est pourquoi M. Riel affirme qu'une réflexion est en cours pour trouver des façons de contrer les sautes d'humeur météorologiques.

De son côté, le maire de Gatineau a fait remarquer que « ce n'est pas la première année où l'on parle de revoir les façons de faire pour contrer le facteur météo ».

Maxime Pedneaud-Jobin a par la suite demandé si on avait l'intention de modifier le concept, qui est le même depuis des années.

Une 30e édition spéciale

Par ailleurs, les organisateurs vont présenter la programmation du FMG 2017 le 25 avril.

On sait déjà que le FMG entend cette année offrir des activités sur une plus longue période que les cinq jours habituels.

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine