Retour

Difficultés d'accès aux omnipraticiens en Outaouais : pas qu'une question d'organisation

Les problèmes d'accès aux médecins de famille dans la région ne sont pas seulement attribuables à une question d'organisation du travail. C'est ce que croit le Dr Marcel Guilbault, président de l'Association des médecins omnipraticiens de l'ouest du Québec, qui réagissait ainsi aux propos du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, tenus jeudi sur les ondes de Radio-Canada.

Quelque 70 % des résidents de l'Outaouais ont un médecin de famille, soit un taux beaucoup plus bas que d'autres régions où l'on retrouve un ratio de médecins semblable, selon le premier ministre.

Ce dernier croit donc que les médecins de l'Outaouais doivent revoir leurs pratiques.

Selon le Dr Guilbault, interviewé par l'émission Sur le vif, beaucoup de travail a déjà été fait dans cette voie.

Les médecins de la région acceptent davantage de patients - notamment grâce à l'abolition des examens annuels - et les groupes de médecine familiale offrent plus de rendez-vous rapides pour les patients qui en ont besoin.

« L'effet devrait se faire sentir maintenant et dans l'année qui vient », précise le Dr Guilbault.

Toutefois, même si d'autres améliorations peuvent être effectuées selon lui, elles ne permettront pas de réaliser des miracles.

Selon le Dr Guilbault, la région aurait besoin de 80 médecins de famille de plus pour répondre aux besoins.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine