Retour

Discussions budgétaires à Gatineau : les grands débats ont déjà eu lieu

Ce fut une petite journée de discussions budgétaires, mercredi, à Gatineau, dans le cadre d'une semaine où les débats houleux n'ont pas été au rendez-vous, contrairement aux habitudes. Comment expliquer un tel calme alors que les enjeux sont importants?

Un texte de Louka Jacques

L'an dernier, les élus avaient été obligés de prendre d'importantes décisions lors des discussions budgétaires.

D'abord, ils devaient composer avec une réduction de plus de 6 millions de dollars, imposée par le gouvernement du Québec, dans le cadre d'un pacte fiscal transitoire.

Les conseillers s'étaient aussi prononcés sur un nouveau plan d'investissement d'une durée de quatre ans, inspiré de leur programme électoral personnel et de celui du maire Maxime Pedneaud-Jobin, chef d'Action Gatineau.

Ce plan d'investissement allait déterminer les projets prioritaires à réaliser pendant le mandat, notamment au centre-ville (32 millions de dollars) et dans les bibliothèques (22 millions de dollars).

« On s'est donné un plan d'action avec des dates, des échéances et là, on juge en fonction de ça, il y a beaucoup de débats de fond qui ont été faits dans les deux premières années », souligne le maire. « Là, on est un peu plus à l'étape où il faut livre des projets. »

En se donnant ainsi de grandes orientations pour les quatre prochaines années en début de mandat, les budgets subséquents ne sont plus une finalité - comme c'était le cas auparavant - mais plutôt un outil pour réaliser le plan d'investissement et le programme du conseil.

L'an prochain, le budget 2017 risque d'être celui où les prises de position seront déterminantes, puisqu'il s'agit du dernier avant l'élection prévue le 5 novembre 2017.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine