Retour

Donald Trump élu à la présidence américaine : réactions dans la capitale nationale

Que ce soit à la maison, avec des amis ou dans un bar, les résidents de la capitale nationale étaient nombreux à être rivés à leur écran pour ne rien manquer de l'élection américaine. La course s'annonçait serrée entre Donald Trump et Hilary Clinton. La soirée a été longue et le résultat en a surpris plus d'un,  à la suite de l'élection de Trump à la Maison-Blanche.

Le gagnant du scrutin n'était pas connu encore à la sortie des rassemblements, comme ceux organisés à l'Université du Québec en Outaouais (UQO) et au Petit Chicago.

La tendance qui se dessinait était toutefois claire, rien pour plaire à Romain Martiny.

Il a vécu la réélection de Barack Obama de près en 2012. Il se trouvait à Pittsburgh, en Pennsylvanie, d'où l'intérêt qu'il portait à la campagne 2016. Il a été sous le choc de voir cet état démocrate devenir républicain.

« Je n'aurais jamais cru que Trump allait gagner. Je pensais qu'il y aurait un sursaut, que les Américains allaient se dire que ça n'avait pas de bon sens », a expliqué le Français d'origine.

Rencontré dans le Vieux-Hull, Hamdy Souissy préférait entrevoir la présidence de Trump avec positivisme. « Il va falloir une certaine patience [...] Trump a dépassé beaucoup de limites dans sa campagne, mais peut-être qu'on va avoir un personnage différent en tant que président », a-t-il mentionné.

À Ottawa, les visages étaient longs à un rassemblement de démocrates dans le marché By. Les partisans de Clinton ne mâchaient pas leur mot pour qualifier la victoire du candidat républicain.

« Ça sera un désastre pour tout le monde, je suis convaincu de ça », s'est exclamé Scott Simon, un professeur à l'École de sociologie et d'anthropologie à l'Université d'Ottawa. « Le fait qu'il veuille remettre en question l'ALÉNA va détruire notre argent », a-t-il ajouté.

Des amis rassemblés dans un bar du centre-ville d'Ottawa préféraient attendre avant de juger des résultats de cette élection.

« C'était une élection importante sur la scène mondiale en raison des changements qui pourraient se produire. Des changements négatifs ou positifs, il est possible de le savoir à ce moment-ci », a mentionné Rick Watson, un résident de la capitale.

Sa compagne a gardé un oeil intéressé sur les nouvelles économiques au cours de la soirée et l'instabilité des marchés américains provoquée par la venue de Trump au pouvoir.

« Si le dollar américain perd de la valeur, ça pourrait me permettre d'aller visiter des endroits aux États-Unis où je me m'empêchais d'aller en raison de la faiblesse de notre dollar », a affirmé Cara Schock.

L'ambassade des États-Unis au Canada avait également organisé un rassemblement au Château Laurier pour des invités triés sur le volet. Les convives n'ont pas pu voir les résultats avant de quitter l'événement, mais Bruce Heyman, l'ambassadeur américain à Ottawa, a déclaré qu'il avait confiance que la relation qui unit le Canada et les États-Unis continuera d'être forte.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?