Retour

Données ouvertes et circulation d'information : Gatineau fera appel à l'ÉNAP

La Ville de Gatineau fera appel à l'École nationale d'administration publique (ENAP) pour se donner des lignes directrices en matière de circulation de l'information.

La Municipalité souhaite ainsi déterminer les pratiques qu'elle doit adopter pour ce qui est de la gestion et de l'exploitation des ressources informationnelles.

Les défis à venir toucheront autant la création et l'archivage, que le le choix des technologies ainsi que l'infrastructure nécessaire à l'ouverture des données.

Accès aux documents municipaux par les élus

Les travaux de l'ENAP permettront à la Ville de mettre en place des processus pour accompagner les élus dans la prise de décision, notamment en s'intéressant à la question de la divulgation d'études aux élus.

C'est d'ailleurs cet aspect qui intéressera les chercheurs pendant les 15 premières semaines de l'étude. Les experts de l'ENAP se pencheront sur la circulation d'information auprès des élus.

La conseillère municipale Louise Boudrias demande depuis quelques mois de formaliser la transmission de documents et d'études aux élus de Gatineau.

« Je ne décrocherai pas de ce que j'ai demandé. On va aller jusqu'au bout de ça », a déclaré l'élue du district du Parc-de-la-Montagne-Saint-Raymond. « Est-ce qu'on peut le faire dans le cadre d'un grand projet, qui va venir aussi aider la Ville de Gatineau à se positionner au niveau du partage des informations? Moi, je n'ai pas de problème avec ça, pourvu qu'on atteigne l'objectif. »

50 000 $ par année pendant 3 ans

La Ville promet une contribution de 150 000 $ sur trois ans à la chaire de recherche en exploitation des ressources informationnelles.

Les élus devront entériner cette proposition lors de la prochaine séance du conseil.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine