Retour

Dons aux partis politiques : les libéraux loin devant leurs adversaires en 2015

Dans la course aux dons politiques, les libéraux se classent loin devant la compétition, selon de nouveaux états financiers préparés par les partis et obtenus par CBC News.

Selon ces chiffres, le parti de Kathleen Wynne a amassé 9,2 millions de dollars en 2015 grâce aux dons de particuliers, de compagnies et de syndicats.

En tout, les libéraux ont amassé 9 155 173 $ en dons, dont près de la moitié lors des élections partielles de Sudbury et Simcoe Nord.

Des fonds qui ont permis au parti libéral de sortir du rouge, après les élections générales de 2014, durant laquelle tous les principaux partis se sont endettés.

À la fin de l'année financière 2015, le déficit du parti se chiffrait à 2,9 millions de dollars, beaucoup moins que ceux des partis conservateurs et néo-démocrates.

Beaucoup moins pour les partis d'opposition

Pour la même période, le parti progressiste-conservateur (PPC) a récolté deux fois moins d'argent en dons politiques, soit 4 360 600 $.

Quant au parti néo-démocrate (NDP), il a rempli ses coffres avec 2 836 614 $ de donateurs, soit trois fois moins que le parti au pouvoir.

Ces chiffres proviennent des états financiers soumis par les partis et révisés par Élections Ontario, tel que prescrit par la présente Loi sur le financement des partis politiques.

Ces documents ne sont pas disponibles en ligne et peuvent seulement être obtenus au quartier général d'Élections Ontario, à Toronto.

Longueur d'avance pour les libéraux?

Des millions qui pourraient donner une longueur d'avance aux libéraux aux prochaines élections générales, surtout à partir de janvier prochain, quand les changements proposés aux dons politiques seront adoptés.

Selon les nouvelles règles proposées par le parti libéral, les dons des entreprises et des syndicats seraient bannis avant les prochaines élections provinciales en 2018, comme c'est le cas depuis une décennie au fédéral.

De plus, les particuliers pourraient donner jusqu'à 1550 $ par année ou par évènement politique, près de dix fois moins que le plafond maximal de 9975 $ présentement en vigueur.

En revanche, tout comme à Ottawa, les partis politiques provinciaux recevraient une subvention pour compenser la perte des dons syndicaux et corporatifs.

Cette subvention s'établirait à 2,26 $ par vote.

D'après l'analyse et le reportage de Mike Crawley (CBC News).

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine