Retour

Dons politiques : Wynne reste vague sur les cibles de financement de ses ministres

De passage à Ottawa vendredi, la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a une fois de plus refusé de confirmer si les membres de son cabinet doivent amasser une somme individuelle précise en dons politiques.

Un texte de Jean-Sébastien Marier

Depuis quelques jours, des allégations circulent voulant que les principaux ministres du gouvernement libéral ontarien doivent recueillir des dons allant de 150 000 $ à 500 000 $ par année.

Interrogée à ce sujet à l'issue d'une rencontre avec des gens d'affaires de la région d'Ottawa, Madame Wynne a répondu qu'il n'y a pas « nécessairement » de discussions communes sur des cibles individuelles des ministres et que le financement est un travail d'équipe.

Puisqu'elle parle de « travail d'équipe », la première ministre a été invitée à préciser l'objectif de financement commun des membres de son Cabinet.

À cette question, elle a invité les journalistes à s'adresser au Parti libéral de l'Ontario, puisque c'est le Parti, a-t-elle dit, qui gère les campagnes de financement. Nous avons contacté le PLO et attendons une réponse.

Pas une condition « sine qua non », dit Madeleine Meilleur

La députée provinciale d'Ottawa-Vanier et procureure générale de l'Ontario, Madeleine Meilleur, nie pour sa part que l'obtention d'un siège au conseil des ministres soit conditionnelle à l'atteinte d'une cible de financement.

« Ce n'est pas une condition sine qua non que si tu sièges au Cabinet, tu dois ramasser un certain montant d'argent », affirme-t-elle.

Mme Meilleur admet toutefois qu'il relève de sa responsabilité de ministre de contribuer aux efforts de financement du Parti libéral de l'Ontario.

Wynne promet une réforme

Rappelons que la première ministre Kathleen Wynne a récemment promis de se pencher sur une réforme des règles entourant le financement des partis politiques, notamment les dons des entreprises et des syndicats.

Dans une lettre ouverte, vendredi, le Bureau du chef de l'opposition officielle a demandé à Kathleen Wynne d'agir immédiatement pour réformer les règles entourant le financement des partis et les publicités électorales, plutôt que d'attendre à l'automne, comme l'a annoncé la première ministre.

Le chef progressiste-conservateur Patrick Brown réclame également une rencontre avec Mme Wynne et la chef du NDP, Andrea Horwath, en plus de proposer la création, dès la semaine prochaine, d'un comité de consultation publique sur la question.

Plus d'articles

Commentaires