Retour

Drame de Wilno : le suspect accusé de triple meurtre prémédité

Basil Borutski, l'homme accusé du meurtre prémédité de trois femmes, retrouvées sans vie mardi près de la communauté de Wilno, a comparu mercredi, peu avant 16 h, au palais de justice de Pembroke.

L'homme a fermé les yeux lorsque le juge a prononcé le nom des victimes - Carol Culleton, 66 ans, Anatasia Kuzyk, 36 ans, et Nathalie Warmerdam, 48 ans - ainsi que les trois chefs d'accusation de meurtre prémédité qui pèsent contre lui.

Il lui est interdit de s'adresser à une douzaine de personnes. Il a été remis en détention préventive jusqu'au 5 octobre, date à laquelle il comparaitra de nouveau, par vidéoconférence.

Antécédents de violence conjugale

L'accusé de 57 ans traîne un lourd passé judiciaire. Les policiers ont confirmé que l'individu a eu de nombreux démêlés avec la justice.

Selon des documents déposés en cour, Basil Borutski a déjà été accusé en lien avec des actes de violence conjugale envers une des trois victimes, soit Anatasia Kuzyk.

D'après nos informations, l'accusé a déjà été en relation amoureuse avec Anatasia Kuzyk et Nathalie Warmerdam.

Basil Borutski a été accusé de voies de fait et de menaces envers Nathalie Warmerdam, en lien avec un événement qui s'est produit en juillet 2012. Il a seulement été reconnu coupable d'avoir proféré des menaces.

Il a également été accusé de voies de fait et de tentative d'étranglement envers Anatasia Kuzyk, en lien avec un événement qui s'est produit cette fois en janvier 2014. Il a alors été reconnu coupable et a purgé une peine de 19 mois de prison.

Libéré sous certaines conditions

Basil Borutski avait été libéré de prison le 27 décembre 2014, selon le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels de l'Ontario. 

Il avait dû soumettre son ADN à la police et devait respecter certaines conditions, dont celle de ne plus posséder d'arme à feu.

L'homme a été arrêté, mardi, par la police d'Ottawa dans un boisé près des chemins Kinburn et Becks, dans l'ouest de la capitale nationale. Son arrestation s'est produite plus de cinq heures après la découverte du corps de la première victime.

Les enquêteurs ont localisé son téléphone portable par triangulation.

Avec les informations de Louis Blouin et de Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires