Retour

Du nouveau au sujet du projet d’école à Val-des-Monts

Lors d'une rencontre, lundi soir, entre la Municipalité de Val-des-Monts et le comité pour une nouvelle école, les parents d'élèves ont pris connaissance d'une étude sur les deux terrains qui pourraient accueillir une future école primaire.

À ce jour, le choix se limite à deux terrains : le 2205, de la montée Paiement et le 1654, route du Carrefour.

Selon Philippe Brunet, qui est membre du comité de mobilisation pour une nouvelle école à Val-des-Monts, l'étude présentée par la Municipalité révèle que la parcelle située montée Paiement coûterait moins cher.

« Ça semble être très positif. Des coûts estimés sont toujours moins élevés que l'autre terrain qui avait été identifié au départ sur la route du Carrefour », précise-t-il. « Il reste encore certaines étapes cependant, dont l'acquisition du terrain par la Ville, puis la cession du terrain à la commission scolaire. »

Selon M. Brunet, le propriétaire a déjà manifesté une ouverture à ce sujet. Il ajoute qu'il faudra ensuite procéder aux appels d'offres pour la conception et la préparation des plans et devis.

À la suite de la réalisation de ces derniers, et à l'aide de ceux-ci, la commission scolaire procédera à l'appel d'offres pour les travaux de construction.

« On est optimiste que les choses continuent à bien avancer. Mais on va demeurer aux aguets. Bien évidemment, même si c'est positif, nous, de notre côté comme citoyens, on ne relâchera pas la pression tant que le tout ne sera pas confirmé », souligne Philippe Brunet.

Une véritable saga

Pour rappel, la Commission scolaire des Draveurs (CSD) a obtenu le financement pour cette nouvelle école en 2013.

Entre-temps, une série de complications est venue retarder le processus, à tel point que si l'ouverture de l'établissement était prévue en septembre 2017, finalement elle ne devrait pas avoir lieu avant la rentrée 2018-2019.

Le problème central dans ce dossier est le choix du terrain, une question qui touche particulièrement les parents qui ne veulent pas que leurs enfants aient à couvrir une trop longue distance pour aller à l'école.

La Commission scolaire des Draveurs avait étudié un total de 16 emplacements potentiels, toutefois, plusieurs ne respectaient pas les critères établis, notamment parce qu'ils étaient situés en zone agricole.

Avec des informations de Patrick Pilon

Plus d'articles

Commentaires