Retour

Éclosion de gale : près de 350 personnes devront subir un traitement

Le bureau de santé de l'Est de l'Ontario confirme l'éclosion de plusieurs cas de gale à la résidence pour aînés de Prescott-Russell à Hawkesbury. Au total 30 personnes, 18 résidents et 12 employés, sont touchées.

La maladie, même si elle est bénigne, est très facilement transmissible par contacts humains puisque les acariens qui la portent peuvent se répandre avec une simple poignée de main.

La gale n'est pas dangereuse, mais cause d'intenses démangeaisons explique le Dr Paul Roumeliotis, médecin-hygiéniste et directeur général du bureau de santé publique de l'Est de l'Ontario.

« On a des crèmes spéciales et il y a des précautions à prendre puisqu'il faut laver tous les vêtements et la literie à l'eau bouillante pour tuer les mites qui causent la gale », explique-t-il.

Photo : ICI Radio-Canada / Jérémie Bergeron

Un protocole d'éradication a été mis en place à la résidence de Prescott et Russell. Les 146 résidents et 200 employés seront tous traités.

L'opération pourrait s'avérer ardue, puisqu'il faudra commander plus de 300 traitements et les administrer dans une période de 48 heures.

Des visiteurs inquiets

Les visiteurs devront également prendre leurs précautions pour éviter d'être infectés et de transmettre à leur tour la maladie, ce qui préoccupe Gisèle Martel. Sa mère fréquente le centre.

C'est pourquoi les entrées des visiteurs sont limitées, soutient l'administratrice de la résidence, Louise Lalonde.

« On leur demande de porter le protocole de protection », raconte la directrice. « Il faut protéger les gens. »

La résidence tente ainsi tant bien que mal de rassurer les visiteurs.

Selon les informations du journaliste Jérôme Bergeron

Plus d'articles

Commentaires