Retour

Économie, gestion de l'offre et fonction publique : les enjeux de vos candidats locaux

L'économie, le financement des infrastructures, le logement social et le respect des fonctionnaires figurent parmi les priorités communes à plusieurs des candidats aux élections fédérales dans la région. C'est ce qui ressort des réponses à un questionnaire envoyé par ICI Ottawa-Gatineau aux candidats de sept circonscriptions de l'Outaouais et de l'Est ontarien.

Économie

Sans grande surprise, les six candidats conservateurs qui ont répondu au questionnaire ont tous parlé d'économie à la question portant sur leurs trois actions prioritaires dans leur circonscription.

D'ailleurs, la création d'emploi, l'économie locale, les infrastructures et l'aide aux familles sont des enjeux récurrents parmi les différentes circonscriptions et les candidats des différents partis.

Logement social

Le logement social ou abordable est quant à lui apparu comme l'une des trois priorités pour les candidats de trois partis dans Hull-Aylmer, soit pour la bloquiste Maude Chouinard-Boucher, le libéral Greg Fergus et la néo-démocrate Nycole Turmel.

Il s'agit également d'une priorité pour le libéral Mauril Bélanger dans Ottawa-Vanier. Le candidat libéral dans Pontiac, William Amos, mentionne aussi cet enjeu, sans le citer dans ses actions prioritaires.

Gestion de l'offre et agriculture

Alors qu'une entente vient d'être conclue sur un Partenariat transpacifique (PTP), le candidat bloquiste Jonathan Beauchamp, dans Argenteuil-Petite-Nation, fait du maintien intégral de la gestion de l'offre en agriculture une priorité.

Dans la même circonscription, la candidate néo-démocrate Chantal Crête parle quant à elle de « favoriser la croissance économique », notamment dans le secteur agroalimentaire, tandis que son adversaire libéral, Stéphane Lauzon, veut appuyer le développement des terres agricoles.

Le libéral Francis Drouin, candidat dans Glengarry-Prescott-Russell, s'engage quant à lui à « défendre les intérêts de nos agriculteurs ».

Fonction publique

La question de la fonction publique reste aussi un terme très présent chez bon nombre de candidats de tous les partis. William Amos (libéral, Pontiac), Mathieu Ravignat (NPD, Pontiac), Françoise Boivin (NPD, Gatineau), Steven Mackinnon (libéral, Gatineau), Mauril Bélanger (libéral, Ottawa-Vanier), Émilie Taman (NPD, Ottawa-Vanier) et Royal Galipeau (conservateur, Orléans) abordent tous la question du respect et de l'appui aux fonctionnaires dans leurs priorités.

Le conservateur Royal Galipeau se distingue en affirmant que « la meilleure protection de nos emplois dans la fonction publique est un budget équilibré ».

Les grandes priorités par circonscription

Hull-Aylmer

Le financement du transport en commun semble faire consensus parmi les trois candidats qui ont répondu à nos questions, soit Maude Chouinard-Boucher (bloquiste), Greg Fergus (libéral) et Nycole Turmel (NPD).

Pontiac

Le désir de développer l'économie régionale est un trait commun des candidats qui ont répondu à nos questions : William Amos (libéral), Mathieu Ravignat (NPD) et Benjamin Woodman (conservateur).

Gatineau

Luc Angers (conservateur), Philippe Boily (bloquiste), Françoise Boivin (néo-démocrate) et Steven Mackinnon (libéral) parlent tous d'infrastructures.

Philippe Boily veut, entre autres, terminer le tracé initial du Rapibus vers l'est. Les quatre candidats veulent aussi aider les familles (Luc Angers et Steven Mackinnon) et les aînés (Philippe Boily et Françoise Boivin).

Argenteuil-Petite-Nation

Le conservateur Maxime Hupé-Labelle se démarque en faisant du serment de citoyenneté à visage découvert l'une de ses trois priorités. Il veut faire « adopter une loi qui obligera les nouveaux citoyens à prêter serment à visage découvert (dans les 100 premiers jours) ».

Pour sa part, Jonathan Beauchamp est le seul des bloquistes interrogés à mentionner explicitement l'indépendance comme priorité. Il parle de faire « campagne permanente pour l'Indépendance du Québec ».

Ottawa-Vanier

Le développement de l'ancienne base militaire Rockcliffe est une priorité pour le libéral Mauril Bélanger. Il veut que ce projet « soit guidé par la nécessité d'atteindre les objectifs d'équilibre, de viabilité et de durabilité ».

La néo-démocrate Émilie Taman veut pour sa part « rétablir la réputation du Canada sur la scène internationale ».

Le conservateur David Piccini parle quant à lui de « maintenir les impôts au plus bas niveau pour les petites entreprises ».

Orléans

Le conservateur Royal Galipeau, le libéral Andrew Leslie et la néo-démocrate Nancy Tremblay citent tous trois le prolongement du train léger vers l'est parmi leurs priorités.

Glengarry-Prescott-Russell

Le conservateur Pierre Lemieux veut se faire le défenseur des francophones et des francophiles, bien que sa grande priorité reste l'économie. Le libéral Francis Drouin parle aussi de protection des langues officielles.

Avec les informations de Jean-Sébastien Marier

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine