Retour

Éducation sexuelle : le programme en Ontario continue de faire des mécontents

La grogne contre le programme d'éducation sexuelle, implanté dans les écoles de la province il y a un peu plus d'un an, est toujours présente.

Un texte de Julie-Anne Lamoureux

Quelques centaines de personnes armées de pancartes ont manifesté ce midi, scandant des slogans devant Queen's Park durant plus de deux heures.

Les opposants au programme d'éducation sexuelle ont toutefois perdu un allié de taille au cours des dernières semaines : le chef du Parti progressiste-conservateur, Patrick Brown, qui critiquait le programme dans le passé, l'endosse maintenant.

Certains se sont dits trahis par le changement de position de Patrick Brown et l'ont accusé d'intolérance envers ceux qui s'opposent au programme d'éducation sexuelle.

Dossier délicat

Le dossier demeure délicat pour le chef conservateur. Le parti a envoyé une lettre avec sa signature électronique durant la campagne électorale dans Scarborough-Rouge River dans laquelle il signifiait son intention d'abolir le programme s'il devenait premier ministre.

C'est un enjeu qui résonnait beaucoup dans cette circonscription multiculturelle de Toronto. Les conservateurs ont envoyé des milliers de copies de cette lettre et leur candidat Raymond Cho a facilement remporté l'élection partielle.

Patrick Brown affirme depuis des semaines qu'il n'a pas vu la lettre avant qu'elle ne soit envoyée. Il refuse pourtant de dire s'il était au courant ou non de son contenu et s'il a participé aux discussions qui ont mené à son envoi.

Tanya Granic Allen du groupe Parents as first educators, qui a eu des discussions avec les conservateurs à ce sujet, croit pourtant que Patrick Brown était au courant. « C'était clair pour moi, » dit Tanya Granic Allen

Cette controverse colle à la peau de Patrick Brown depuis des semaines. Le chef conservateur se borne à dire que l'envoi de la lettre était une erreur et qu'il s'est excusé au nom de son parti lorsqu'il a été mis au courant.

Il aura toutefois fallu quelques jours avant qu'il ne s'excuse et affirme qu'il appuyait le programme d'éducation sexuelle.

Les libéraux quant à eux maintiennent le cap sur le programme d'éducation sexuelle.

Le NPD appuie le programme, mais juge que les libéraux l'ont mal vendu, ce qui explique qu'il y a toujours de la grogne selon le député Jagmeet Singh.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine