Retour

Éducation : trois autres syndicats doivent toujours s'entendre

Des premiers signes d'une sortie de crise sont apparus dans le conflit de travail qui oppose les enseignants au gouvernement provincial. La Fédération des enseignants du secondaire de l'Ontario a conclu hier une entente de principe avec le gouvernement Wynne. Mais qu'en est-il des autres syndicats d'enseignants?

Un texte de Joël Ashak

La province espère maintenant s'entendre avec trois autres syndicats : l'Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), l'association des enseignants catholiques anglophones et la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles élémentaires de l'Ontario (FEEO).

L'AEFO retournera à la table des négociations la semaine prochaine.

Sam Hammond, président de la Fédération des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario, promet pour sa part qu'il mènera le « combat d'une vie » contre le gouvernement libéral si une entente n'est pas trouvée avant la rentrée.

Son syndicat a l'intention de reprendre la grève du zèle commencée en mai, même si un retour à la table des négociations est prévu le 1er septembre.

Plus d'articles

Commentaires