Retour

Élan de solidarité envers une école islamique visée par des graffitis haineux à Ottawa

Une semaine après la découverte de graffitis haineux sur des murs de la cour de récréation de l'École islamique Ahlul-Bayt dans le quartier Vanier à Ottawa, des résidents du secteur ont montré leur appui aux élèves et au personnel.

Des membres de l'Association communautaire de Vanier, en collaboration avec la Municipalité, se sont rendus à l'école, lundi matin, pour montrer que la communauté de leur quartier est accueillante et ouverte. Ils ont offert de la nourriture aux élèves de l'établissement, qui accueille des jeunes de la maternelle à la huitième année.

« Ça ne reflète pas comment la communauté se sent », a expliqué Mathieu Fleury, conseiller municipal de Rideau-Vanier, à la suite des événements malheureux.

En entrevue à l'émission Les matins d'ici, le conseiller a déploré que des élèves aussi jeunes aient dû se heurter à de tels messages, c'est pourquoi la communauté a senti le besoin de réagir rapidement, explique-t-il. Le conseiller estime toutefois qu'il s'agit d'actes isolés.

Les graffitis découverts lundi dernier ont été considérés comme haineux par la police d'Ottawa, qui a lancé une enquête dans cette affaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine