Retour

Élan de solidarité pour une église d'Ottawa visée par des vandales

Une église d'Ottawa qui a récemment fait l'objet de graffitis haineux reçoit l'appui d'autres groupes confessionnels.

Au cours de la fin de semaine, des membres de la communauté juive sont venus prier avec la communauté de l'église unie de l'avenue Parkdale, dans l'ouest de la ville, afin de dénoncer ces actes.

Les membres des deux communautés confessionnelles ont chanté ensemble au cours d'un service spécial. Pour le rabbin Elizabeth Bolton, toutes les communautés religieuses doivent faire preuve de solidarité dans de tels moments.

« Quand ça arrive, c'est à toutes les communautés de foi d'être à côté l'une de l'autre », souligne-t-elle.

Le révérend Anthony Bailey, pasteur de l'église unie de l'avenue Parkdale, raconte qu'un groupe d'imams s'est aussi arrêté à l'église, la semaine dernière, afin d'offrir des fleurs et de faire un don pour aider à réparer les dommages.

Selon le révérend, l'incident a eu l'effet inverse de ce qui était visé par les vandales. Au lieu de propager un message de haine, il estime que cela a créé un véritable élan de solidarité et a rapproché les communautés,

Dans la nuit du 9 au 10 janvier, des graffitis ont été peints sur une porte et un mur extérieurs de l'église, qui est fréquentée par une importante communauté noire. Cet acte de vandalisme est survenu après l'installation d'une pancarte annonçant la tenue d'un service spécial pour honorer la mémoire de Martin Luther King Jr.

La police d'Ottawa, qui a qualifié cet acte de crime haineux, a ouvert une enquête.

Avec CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine