Retour

Élection partielle dans Lac-Beauchamp : les indépendants se préparent à affronter Action Gatineau

L'élection partielle prévue dans le district du Lac-Beauchamp à Gatineau, provoquée par l'élection aux Communes de Stéphane Lauzon, sera un enjeu de taille pour plusieurs élus au conseil.

Alors qu'Action Gatineau voudra ajouter un autre membre du parti à la table, les élus indépendants voudront profiter du résultat pour envoyer le message aux électeurs qu'un parti politique n'est pas nécessaire sur la scène municipale gatinoise.

Si l'identité du candidat d'Action Gatineau sera connue lors d'une assemblée d'investiture le 29 novembre, une candidate indépendante est déjà sur les rangs, nulle autre que Liza Lauzon, la fille de l'ex-conseiller Stéphane Lauzon.

À 22 ans, la jeune femme connaît déjà bien la politique. La candidate indépendante dans le district du Lac-Beauchamp a participé à l'organisation de trois campagnes électorales, celles de son père, nouveau député d'Argenteuil -La Petite Nation.

Liza Lauzon choisit de se présenter comme indépendante, après avoir considéré défendre les couleurs d'Action Gatineau.

Cette étudiante de l'Université de Montréal obtient déjà des appuis de la part de conseillers municipaux, notamment de Louise Boudrias.

« On a besoin de plus de gens qui ne sont pas du parti parce qu'on ne croit pas en la nécessité d'avoir un parti au conseil municipal », explique-t-elle.

Le maire Maxime Pedneaud-Jobin et chef d'Action Gatineau se questionne quant à lui sur les vraies motivations qui poussent les indépendants à s'organiser.

« Rester indépendant est-ce que ça veut dire que c'est contre Action Gatineau? Si c'est contre Action Gatineau, est-ce qu'on est juste contre le parti ou on propose quelque chose d'autre? Pour moi l'idée, d'un parti c'est justement un groupe qui se rassemble, qui propose une vision et qui demande aux gens de l'appuyer, qui applique son programme et qui ensuite rend des comptes », réplique le maire.

Quoi qu'il en soit, le résultat de cette élection partielle donnera le ton à la prochaine campagne électorale.

Si les indépendants l'emportent, ils pourront dire que les citoyens ne veulent pas d'un parti politique alors qu'en cas de victoire d'Action Gatineau, le maire et son équipe pourront affirmer leur légitimité comme formation politique municipale.

D'après un reportage du journaliste Louka Jacques

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine