Retour

Élections : Des jeunes engagés, en voulez-vous? En v'là!

Une salle comble, un modérateur et des caméras de télévision... le débat organisé et mené par les jeunes étudiants de l'école secondaire Gisèle-Lalonde, à Orléans, cet avant-midi, ne laissait aucune place à l'interprétation. Ce débat devait être pris au sérieux!

Un texte de Angie Bonenfant

Le libéral Andrew Leslie, la néo-démocrate Nancy Tremblay et le conservateur Royal Galipeau ont répondu à des questions précises, souvent complexes, portant sur l'économie, l'environnement et la réforme démocratique.

Les jeunes, qui ont travaillé pendant plusieurs semaines à la préparation de ce débat, n'entendaient pas à rire. Les trois représentants des principaux partis ont eu la difficile tâche de charmer ces futurs électeurs.

Les élèves se sont-ils laissé convaincre par l'un ou l'autre des candidats? A-t-on réellement répondu à leurs questions? Qui sont ces jeunes intéressés par la chose politique?

Bilan d'un débat mouvementé.

LA FONCEUSE

Photo : ICI Radio-Canada

Yasmine Zemmi, 13 ans

Le débat : « Je m'attendais à un débat intéressant parce qu'il a été fait par les jeunes et pour les jeunes. Les candidats ont su adapter leur vocabulaire pour qu'il soit compréhensible. C'était vraiment mieux que ce à quoi je m'attendais. Les candidats ont eu une extraordinaire interaction avec les jeunes. Ils ont donné des exemples clairs. C'était intéressant de rencontrer les candidats dans d'aussi belles conditions. »

Taux de satisfaction : « On a répondu à ma question sur les migrants, mais pas aussi clairement que je l'aurais souhaité. Deux candidats ont réussi à attirer l'attention des élèves à ma question et ils y ont répondu clairement. »

Son choix : « C'est un choix très clair. Je choisis le candidat qui a réussi à attirer les jeunes, qui a des plans précis pour eux et qui a été assez fluide. Mon choix : Andrew Leslie. »

LA DÉSENCHANTÉE

Photo : ICI Radio-Canada

Belcaiss Basher, 14 ans

Le débat : « Je m'attendais à entendre beaucoup de promesses... et c'est ce que j'ai entendu, aujourd'hui. »

Taux de satisfaction : « Je ne suis pas beaucoup satisfaite. C'est l'aspect international qui m'intéressait. Je voulais que l'on parle des immigrants, mais lorsque les candidats abordaient ce sujet, ils évitaient de parler d'enjeux précis. L'immigration c'est un problème de maintenant que l'on devrait gérer maintenant. Plusieurs pays ouvrent leurs portes aux immigrants, mais au Canada ça ne semble pas aussi important que l'environnement, par exemple. »

Son choix : « J'ai vu ceux qui évitaient certains sujets, qui ne voulaient pas en parler. Le débat m'a permis d'éliminer ces candidats et de faire mon choix. C'est clair maintenant! »

L'IDÉALISTE

Photo : ICI Radio-Canada

Benjamin Lessard, 15 ans

Le débat : « On a entendu les idées des partis. Avant, nous ne connaissions pas beaucoup leurs positions, mais maintenant nous sommes beaucoup plus instruits. Et nous savons pour qui voter dans les années à venir. »

Taux de satisfaction : « Moi, j'avais une question sur la Conférence de Paris sur le climat et sur la position que les partis adopteront là-bas. Dans le passé, le Canada n'a pas participé aux discussions environnementales. Je veux savoir quelle position notre pays adoptera à Paris. J'aurais aimé entendre des idées plus concrètes sur ce sujet. »

Son choix : « Mon choix n'a pas changé. J'ai toujours aimé le Nouveau Parti démocratique (NPD). Je trouve que les idées de ce parti sur l'environnement sont beaucoup plus réalistes. Ils pensent à l'avenir beaucoup plus que les autres partis. Mon choix : Nancy Tremblay. »

L'INDÉCIS

Photo : ICI Radio-Canada

Nicolas De Sousa, 17 ans

Le débat : « Je m'attendais à voir les politiciens tourner autour du pot. Mais j'étais vraiment content de les voir aller directement au but et de répondre directement aux questions des élèves. »

Taux de satisfaction : « J'ai posé une question sur la recherche scientifique. Ils ont tous très bien répondu et j'étais assez satisfait de leurs réponses. »

Son choix : « Honnêtement, je n'ai pas fait mon choix. Il faudrait que je fasse davantage de recherches, parce que les candidats sont tous un peu biaisés. Leurs propos m'ont peut-être influencé d'une manière qui ne serait pas à mon avantage. »

LA SATISFAITE ET LA COMBLÉE

Photo : ICI Radio-Canada

Jenna Rossi, 15 ans, et Sabrina Dumont, 15 ans

Le débat :
Jenna : « Je m'attendais de voir ce qu'on a vu... des candidats qui répondent aux questions et des candidats qui évitent des questions. On a vu aussi quelques conflits idéologiques. »

Sabrina : « On s'était informés avant le débat pour avoir une idée globale de leurs propos et prédire ce qui pourrait arriver et pourrait les confronter. Et nous avions vu juste. »

Taux de satisfaction :
Sabrina : « Je croyais être bien informée, mais les candidats ont tous soulevé des points auxquels je n'avais pas pensé. Je me suis dit wow, c'est bon! Maintenant, je suis mieux informée! J'avais beaucoup de questions sur l'économie. Je suis contente de voir qu'ils ont donné des réponses détaillées avec des chiffres. »

Jenna : « Moi aussi, je me sens beaucoup mieux informée. Les sujets, nous les avons choisis. Et ce n'était pas nécessairement des thèmes abordés au cours de la campagne électorale. J'ai aimé recevoir de l'information sur la recherche environnementale. J'ai aimé entendre les positions personnelles des représentants régionaux. Je suis satisfaite des réponses de deux candidats. Je peux prendre maintenant une décision plus éclairée. »

Leurs choix :
Sabrina : « J'y pense encore. Le débat m'a quand même influencée. Avant, j'avais une idée très précise. Là, à cause du débat, je ne suis plus certaine! Mon choix est Royal Galipeau. Mais Nancy Tremblay m'a vraiment surprise, elle était très professionnelle!

Jenna : « Ça fait longtemps que je suis la campagne électorale. J'ai une bonne idée du parti pour lequel je prends. Mais au cours du débat, j'ai gagné beaucoup de respect pour un autre parti. Mon choix est Andrew Leslie. Mais Nancy Tremblay m'a aussi vraiment surprise, c'était la star du débat! »

LA PASSIONNÉE ET LA CONVAINCUE

Photo : ICI Radio-Canada

Claire Morel, 15 ans, et Lina Silarbi, 14 ans

Le débat :
Lina : « J'ai trouvé que le débat était une bonne idée parce que cela a permis aux élèves d'être plus impliqués dans la politique. J'ai aimé qu'on a demandé aux jeunes de formuler les questions. »

Claire : « Il n'y a pas beaucoup de jeunes, ici, qui sont impliqués en politique. C'est bon d'avoir des représentants d'ici pour qu'ils nous parlent de leurs idées. »

Taux de satisfaction :
Claire : « J'ai toujours trouvé la politique complexe et difficile. Pas évident de se faire une opinion. Le débat a changé mes idées sur cette élection et les partis, mais pas sur la politique dans son ensemble. On a vraiment répondu à la majorité de mes questions, même si quelques réponses ont été évasives. »

Lina : « J'avais déjà une opinion politique avant d'assister au débat. Mais j'ai trouvé ça intéressant, parce que cela permettait aux personnes d'interagir avec les candidats. J'ai aimé le contact avec les politiciens et ça m'a permis de diversifier mes opinions. »

Leurs choix :
Lina : « J'avais déjà fait un choix, parce que je suis beaucoup les débats à la télévision. Mais d'entendre les candidats sur des enjeux d'Orléans, cela m'a rendue un peu indécise entre deux partis. Mon choix est Andrew Leslie, mais Nancy Tremblay a touché une corde sensible. »

Claire : « Nancy Tremblay est beaucoup passionnée, j'aime beaucoup ça! Je viens d'une famille libérale, mais des éléments du NPD sont venus me chercher. Nancy Tremblay a le mieux répondu aux questions qui m'intéressaient, elle un petit avantage. J'hésite entre Andrew Leslie et elle. »

LA NÉOPHYTE, L'ADEPTE ET L'OPTIMISTE

Photo : ICI Radio-Canada

Marie-Noé Charbonneau, 12 ans, Catherine Lister, 17 ans, et Camille Demers, 16 ans

Le débat :
Camille : « Je m'attendais à être davantage renseignée. Même si j'en connais déjà pas mal sur la politique, j'en ai appris un peu plus, aujourd'hui. J'ai entendu certaines choses qui ont changé ma perspective. Je suis plus à gauche, mais la personnalité de Royal Galipeau a fait en sorte que je me suis un peu attachée à lui. »

Catherine : « Je m'attendais à être renseignée, aussi, sur les personnalités et les compétences de chaque candidat. Les chefs, on les voit tous les jours, mais c'était très intéressant de voir ceux qui nous représenteront réellement au niveau fédéral. »

Marie-Noé : « Je suis en 7e année et on n'a pas vraiment appris beaucoup de choses sur la politique à l'école. Mais là, j'ai un peu compris c'était quoi, la politique. »

Taux de satisfaction :
Camille : « La crise des réfugiés au Moyen-Orient m'intéresse beaucoup. Ils ont davantage parlé d'immigration que de la crise immédiate. Ils n'ont pas offert de solutions concrètes. »

Marie-Noé : « J'ai aimé la façon dont ils ont parlé de l'environnement. L'économie m'a aussi beaucoup intéressée. Ils ont très bien répondu et ils ont bien communiqué avec les élèves. »

Catherine : « À ma question particulière, sur le transport en commun, je n'ai pas eu trop de réponses spécifiques. Ils ont aussi répondu de manière générale aux questions portant sur l'économie et l'environnement. »

Leurs choix :
Camille : « J'ai un choix différent pour la circonscription et le chef. Royal Galipeau m'a vraiment impressionnée et captivée. Pour le chef, je dirais Justin Trudeau. »

Catherine : « J'avais déjà fait mon choix avant. Le débat a renforcé ma position. Mon choix est Royal Galipeau. »

Marie-Noé : « Moi, j'étais plus du côté libéral, mais Nancy Tremblay m'a vraiment surprise. Mais les trois candidats étaient vraiment tous bons. »

Les résultats

Une centaine de jeunes ont écouté le débat dans l'amphithéâtre de l'école Gisèle-Lalonde. Ils ont ensuite évalué les candidats selon des critères bien précis.

Voici leur grille d'évaluation:

Plus d'articles

Commentaires