Retour

Élections fédérales : a-t-on besoin d'un sixième pont?

Alors que l'idée de construire un sixième pont entre Ottawa et Gatineau a beaucoup fait jaser dans le passé, le sujet n'a pas réellement été abordé jusqu'à maintenant pendant la campagne électorale.

Des candidats qui se présentent dans la circonscription de Gatineau sont néanmoins pour une relance du débat sur la question, comme le libéral Steve MacKinnon.

Ce dernier croit qu'un nouveau pont interprovincial entre l'est de Gatineau et l'est d'Ottawa est essentiel.

M. MacKinnon affirme que le tracé de l'île Kettle proposé par la Commission de la capitale en 2013, puis rapidement abandonné, est toujours pertinent.

« Nous avons besoin de nouvelles connexions et de nouvelles structures », explique le candidat.

De son côté, le candidat conservateur dans Gatineau, Luc Angers, n'est pas opposé à l'idée de construire un nouveau pont, même que le gouvernement fédéral pourrait y contribuer financièrement, selon lui.

Toutefois, M. Angers pense que le tracé de l'île Kettle, abandonné en 2013, n'est pas le plus souhaitable.

Luc Angers et Steve MacKinnon soulignent tous deux que pour qu'un éventuel nouveau pont interprovincial dans l'est voie le jour, il faudrait trouver un terrain d'entente avec les élus et les citoyens d'Ottawa.

Même son de cloche du côté de la candidate néo-démocrate Françoise Boivin, qui croit à l'importance d'un sixième pont.

« Il serait irresponsable de promettre un pont à l'île Kettle quand deux des partenaires importants dans cette décision (Ontario et ville d'Ottawa) se sont retirés du processus convenu et déjà enclenché par la CCN », explique par courriel Mme Boivin.

Lors de la présentation du projet de pont à l'île Kettle en 2013, plusieurs d'entre eux s'y étaient farouchement opposés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine