Retour

La Bolduc en grande première mondiale pour lancer le 20e FFO

Du tapis rouge aux quelques notes turlutées par la comédienne Debbie Lynch-White, le 20e Festival du film de l'Outaouais (FFO) prend officiellement son envol ce vendredi avec la toute première projection devant public de La Bolduc.

La présentation en primeur d'un des longs métrages québécois les plus attendus de l'année permet au directeur du FFO, Didier Farré, de donner le coup d'envoi de cette édition anniversaire avec éclat.

Ainsi, les trois têtes d'affiche de La Bolduc sont de passage à Gatineau afin de prendre part à cette soirée d'ouverture : Debbie Lynch-White, qui prête corps et voix à Mary Travers, Émile Proulx-Cloutier, qui incarne son mari, et Rose-Marie Perreault, qui joue la fille aînée du couple, sont notamment accompagnés du réalisateur François Bouvier pour l'occasion.

Le film retrace les parcours personnel et professionnel de la « chansonnière » Mary Travers, dite La Bolduc. Il plonge le public dans le Québec des années 20 et 30, alors que la musicienne autodidacte et auteure-compositrice-interprète connaît un vif succès populaire, en témoignant du quotidien des gens durement touchés par la Grande Dépression dans ses chansons. Un succès qui cache entre autres les hauts et les bas de son propre quotidien avec son mari Édouard et leurs enfants, ainsi que de sa capacité à composer avec sa soudaine notoriété à une époque où les femmes n'ont toujours pas le droit de vote (ni d'avoir leur compte en banque à elle).

La Bolduc prendra l'affiche aux quatre coins de la province à compter du 6 avril prochain.

Plus d'articles