Retour

Embouteillage près de l'embarquement du traversier Cumberland-Masson-Angers

De longues files d'automobiles et de véhicules récréatifs se sont formées depuis le milieu de l'après-midi vendredi à Cumberland pour accéder au traversier qui assure la liaison avec Masson-Angers.

Il s'agit de l'une des journées les plus occupées pour Traversiers Bourbonnais, puisque c'est le début de la longue fin de semaine de la fête de la Reine et de la Journée nationale des patriotes. Parallèlement, le haut niveau des eaux force l'entreprise à diminuer le nombre de traversiers, tout comme l'an dernier.

« C’est que le niveau de l’eau élevé nous empêche de nous servir du deuxième quai en Ontario et du troisième quai au Québec. Nous pouvons seulement naviguer avec quatre traversiers, ce qui fait beaucoup de trafic sur le côté ontarien », explique la directrice adjointe des Traversiers Bourbonnais Hélène Hayes.

Le nombre de quais d'embarquement disponibles à Cumberland a forcé les traversiers en provenance de Masson-Angers à faire du surplace en attendant de pouvoir accoster.

Deux policiers et des employés de l’entreprise dirigent la circulation du côté ontarien afin de faire diminuer le temps d’attente.

Lors d'une journée régulière en semaine, de 1200 à 1500 personnes empruntent le navire reliant l'est de Gatineau à l'est d'Ottawa.

Plus d'articles