Des voleurs ont à nouveau frappé l'organisme Grands frères grandes soeurs de l'Outaouais (GFGSO). Ses responsables ont constaté jeudi la disparition d'un sixième bac de dons, acheté pour remplacer l'un des cinq à s'être fait dérober en novembre dernier.

« On a dépensé 15 000 $ pour remplacer les bacs. On avait reçu un beau don de [l'entreprise] Waste Management pour les remplacer. C'est des milliers et des milliers de dollars qu'on perd encore si ça recommence, ce vol de bac là », a exprimé la directrice générale de GFGSO, Yvonne Dubé, en entrevue à l'émission Sur le vif.

L'organisme qui offre des services de mentorat à des centaines d'enfants en Outaouais est maintenant en mode survie. À la recherche de solutions, elle a notamment mobilisé des gens d'affaires de la région pour prévoir des lieux sécuritaires où les citoyens peuvent venir porter des vêtements usagers, qui représentent l'essentiel du financement de l'organisme. Un tel endroit a notamment été aménagé aux Galeries de Hull depuis environ un mois et demi.

« La population nous soutient beaucoup, parce qu'on voit une augmentation des dons à domicile et à nos locaux. Mais les pertes sont encore là, parce que les bacs, c'est la façon la plus accommodante pour tout le monde »,a souligné Mme Dubé.

Devant cette situation, il est difficile pour la directrice générale de ne pas céder au découragement.

« On n'en ramasse pas autant [de vêtements] qu'on en ramassait. Non seulement on se fait voler, mais la compétition est partout, car il y a des dizaines de bacs qui se sont installés partout en Outaouais », a-t-elle rappelé.

Le Service de police de la Ville de Gatineau a été avisé de ce dernier vol de bac, survenu au 195, rue Principale, dans le secteur d'Aylmer.

Plus d'articles