Retour

Entente de principe pour les enseignants francophones

La ministre de l'Éducation de l'Ontario, Mitzie Hunter, annonce la conclusion d'une entente de principe avec l'Association des enseignants et enseignantes franco-ontariens (AEFO).

On ne connaît pas encore le contenu de l'accord, qui a été conclu à la suite de négociations avec l'organisation qui représente les conseils scolaires francophones.

Les enseignants devraient recevoir les détails vendredi après une réunion du conseil d'administration du syndicat.

Le président Rémi Sabourin croit que les membres vont voter en faveur de la proposition.

Pour nous, à l'AEFO, l'équipe de négociation, nous pensons que nous avons réussi à négocier la meilleure entente possible.

Rémi Sabourin, président de l'AEFO

Si l'entente est ratifiée, le nouveau contrat entrera en vigueur en septembre et sera d'une durée de deux ans.

L'AEFO est le premier syndicat d'enseignants de la province à parvenir à un accord de principe. En 2015, l'association avait conclu une entente à moins de 48h du déclenchement prévu d'une grève du zèle.

Le gouvernement de l'Ontario a aussi conclu il y a quelques jours une entente de principe avec le syndicat qui représente 55 000 employés de soutien des écoles pour le prolongement du contrat actuel.

Négocier avant les élections

Les libéraux veulent éviter d'avoir à négocier de nouvelles conventions collectives avec les enseignants alors qu'ils seront en campagne.

Ils ont commencé à discuter à l'automne de possibles prolongements de contrats avec les syndicats d'enseignants.

Les prochaines élections générales sont prévues pour juin 2018.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine