Retour

Entraide familiale de l'Outaouais se prépare à fermer sa friperie

L'Entraide familiale de l'Outaouais (EFO) tient cette semaine une « Grande Donne » en vue de la fermeture de sa friperie. Les responsables de l'organisme affirment que la disparition de la friperie leur permettra de se concentrer sur leur mission première : la collecte et la distribution de meubles aux plus démunis.

Les membres de l'Entraide ont jusqu'à jeudi pour se procurer gratuitement des vêtements usagés. Toute personne dans le besoin peut aussi bénéficier de ce service en achetant une carte de membre temporaire au coût de 10 $.

Lors du passage d'ICI Ottawa-Gatineau, peu avant midi, mardi, une demi-douzaine de personnes parcouraient les rayons du local de la rue Notre-Dame, à Gatineau. Une femme et sa fille adolescente, qui ont préféré ne pas s'identifier, ont dit se désoler de voir le magasin gratuit fermer ses portes, puisqu'il leur offrait une aide importante.

« Les gens du quartier avaient comme une habitude aussi. C'était devenu un lieu de rencontre », souligne d'ailleurs la porte-parole de l'Entraide familiale de l'Outaouais, Nathalie Brunette. « Pour les employés [...] c'était un moment privilégié aussi de rencontrer directement les bénéficiaires. »

Un retour aux sources

En mettant fin aux activités de sa friperie, l'organisme souhaite revenir à sa mission première, soit la collecte de meubles et d'accessoires ménagers, afin de les distribuer aux gens dans le besoin.

Mme Brunette explique que la friperie demandait d'importantes ressources financières et humaines, surtout dans le contexte actuel.

« On a des bénévoles très très généreux, mais toutefois, on n'arrivait pas à répondre à la demande pour la gestion du volet friperie », dit-elle. « Juste le mois de septembre, on avait reçu au-dessus de 500 sacs de vêtements. Donc, il faut trier ces vêtements-là. Il faut les placer. »

En juin dernier, l'Entraide familiale a présenté un plan de restructuration qui prévoyait notamment la fermeture de cette friperie. Deux des cinq postes permanents de l'organisme avaient aussi été abolis.

Les trois employés à temps plein restants de l'organisme conserveront leur emploi. Ils pourront maintenant consacrer tous leurs efforts au programme de don de meubles et d'équipement ménager.

Les responsables de l'Entraide familiale de l'Outaouais envisagent maintenant un déménagement dans de nouveaux locaux, mieux adaptés à l'entreposage de mobilier.

Les vêtements de la friperie qui ne sont pas écoulés d'ici jeudi seront remis à d'autres organismes ou, encore, échangés contre des meubles.

Plus d'articles

Commentaires