Retour

Environnement : une entreprise de pâtes et papiers et son patron mis à l'amende

Une entreprise de l'Outaouais est condamnée à payer plus de 72 000 $ d'amende après avoir enfreint plusieurs règlements environnementaux.

Le ministère québécois du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques annonce mardi que la compagnie Les Rebuts de pâtes et papiers de l'Outaouais ltée (RPPOL) a commis au total 9 infractions relatives à la Loi sur la qualité de l'environnement, du Règlement relatif à l'application de la loi sur la qualité de l'environnement ainsi qu'au Règlement sur les fabriques de pâtes et papiers.

Cette plus récente condamnation est tombée le 2 mai dernier.

Le gouvernement du Québec avait déjà mis fin aux activités de l'entreprise en 2014 après sa mauvaise gestion d'un site d'enfouissement.

Entre mai 2011 et mai 2014, l'entreprise située à Val-des-Monts a notamment utilisé ou installé de l'équipement pour réduire les émissions de contaminants qui n'étaient en bon état et a omis de prélever des échantillons d'eau d'un site d'enfouissement de matières résiduelles.

L'entreprise a aussi négligé de recouvrir, comme elle le devait, un dépôt d'enfouissement de matières résiduelles.

En plus de payer une amende, Les RPPOL devront effectuer des travaux de remise en état des terrains en retirant les matières résiduelles déposées ou enfouies.

28 720 $ à payer pour le patron

Il n'y a pas que les RPPOL qui devront sortir leur carnet de chèques. Harvey Ambrose, à titre d'administrateur de l'entreprise, est aussi condamné à payer une amende de 28 720 $ après avoir été reconnu coupable d'avoir omis de procéder au retrait de matières résiduelles ou de couvrir adéquatement un dépôt de déchets.

Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques tient aussi à rappeler que les citoyens peuvent toujours lui signaler tout acte ou geste pouvant nuire à la qualité de l'environnement.

Plus d'articles

Commentaires