Retour

Est-ce que les partis appuient un système électoral proportionnel et une limite de mandats?

Pendant la campagne électorale fédérale, Brigitte Bureau répond à vos questions!

Un internaute veut savoir si les partis politiques sont en faveur :

  1. d'un système électoral proportionnel?
  2. d'une limite de deux mandats au pouvoir

RÉPONSE :

Commençons par la première question. Cet internaute n'est pas le seul à souhaiter des changements à notre système électoral. Le 15 septembre dernier, plus de 500 universitaires canadiens ont signé une lettre invitant tous les partis politiques à travailler ensemble pour instaurer un mode de scrutin plus proportionnel.

En gros, dans un système de représentation proportionnelle, un parti remporte un nombre de sièges qui reflète le nombre de votes obtenus. Si un parti recueille 30 % des suffrages exprimés, il obtient ainsi 30 % des sièges au Parlement.

Dans notre système actuel, c'est le candidat qui recueille le plus de voix dans une circonscription qui gagne un siège au Parlement. Par exemple, un candidat qui récolte 35 % des votes remporte l'élection, même si ses deux rivaux ont obtenu au total 65 % des votes. Dans un cas comme celui-là, la majorité des voix exprimées n'est pas représentée au Parlement.

Maintenant, est-ce que les partis politiques sont en faveur d'un nouveau système à représentation proportionnelle?

Oui, dit le Nouveau Parti démocratique : « Le NPD est déterminé à faire en sorte que l'élection d'octobre 2015 soit la dernière élection inéquitable. Un gouvernement du NPD instaurera un système électoral proportionnel mixte d'ici 2019. Le système actuel permet à un parti de gouverner sans avoir reçu l'aval de la majorité de la population. Il est temps de mettre en place un nouveau système électoral qui nous représente vraiment et qui assure que le vote de chaque personne compte. »

Oui, répond aussi le Parti libéral (PLC), mais après étude par un comité parlementaire spécial : « Nous nous engageons à faire en sorte que l'élection de 2015 soit la dernière à utiliser notre système uninominal majoritaire à un tour. [...] Nous nous assurerons que les autres mesures de réforme électorale - comme les bulletins de vote hiérarchisés, la représentation proportionnelle, le vote obligatoire et le vote en ligne - soient entièrement et équitablement examinées et considérées. » Le Parti libéral s'engage à déposer une mesure législative pour mettre en oeuvre sa réforme électorale dans les 18 premiers mois de son mandat.

Non, répond de son côté le Parti conservateur (PC) : « Les Canadiens dans trois provinces - la Colombie-Britannique, l'Ontario et l'Île-du-Prince-Édouard - ont voté sur des changements à leur système électoral. Chaque fois, les électeurs ont choisi de conserver le système actuel. »

Deuxième question

Enfin, pour ce qui est de la proposition de notre internaute de limiter à deux mandats la durée de vie d'un premier ministre, comme c'est le cas pour le président des États-Unis, elle ne trouve pas preneur.

Tant le NPD que le Parti conservateur s'entendent pour dire qu'à chaque élection, ce sont les Canadiens qui devraient pouvoir choisir le premier ministre et le gouvernement qu'ils désirent.

Le Parti libéral ne se prononce pas directement sur la question, mais n'écarte pas la possibilité de l'étudier dans le cadre de sa réforme électorale.

Plus d'articles

Commentaires