Retour

Est-ce que les partis politiques sont prêts à augmenter les pensions de vieillesse?

Pendant la campagne électorale fédérale, Brigitte Bureau répond à vos questions! 

Une dame de 77 ans veut savoir si les partis politiques sont prêts à augmenter les pensions de vieillesse et si oui, de combien?

RÉPONSE :

Si vous pensez que cette question ne touche que les plus âgés, détrompez-vous. Toute personne, jeune ou moins jeune, qui espère un jour profiter d'une retraite adéquate est visée.

Avant d'y répondre, voici un bref rappel des faits.

Au Canada, à partir de 65 ans, les Canadiens reçoivent, en gros :

  • la Sécurité de la vieillesse : un maximum de 564,87 $ par mois
  • la Pension de retraite du Canada : 618,59 $ en moyenne par mois ou la Régie des rentes pour ceux qui vivent au Québec (si vous y avez contribué comme travailleur)
  • le Supplément de revenu garanti, pour les aînés dans le besoin : 765,93 $ par mois (par exemple, si vous êtes une personne seule dont le revenu individuel est de moins de 17 136 $ par année)

Même si vous avez droit à ces trois prestations mensuelles, le total atteint environ 23 400 $ par année, soit à peu près le seuil de la pauvreté pour une personne vivant seule dans une grande ville.

De plus, à partir de 2023, la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti ne seront disponibles qu'à l'âge de 67 ans, à la suite de la décision du gouvernement Harper de repousser l'âge de la retraite de 65 à 67 ans.

Les gens qui bénéficient, au travail, d'un régime de retraite généreux ou encore ceux qui ont été en mesure d'accumuler des REER s'en tirent évidemment beaucoup mieux.

Est-ce que les partis sont prêts à augmenter les pensions de vieillesse? Voici leurs réponses :

« Un gouvernement libéral rétablira à 65 ans l'âge de la retraite, récemment haussé à 67 ans par le gouvernement Harper, et travaillera avec les provinces et les territoires, avec les travailleurs et les employeurs, afin d'augmenter les prestations du Régime de pensions du Canada et d'assurer une retraite digne à tous les travailleurs et travailleuses. »

« Nous convoquerons les premiers ministres provinciaux à une rencontre au cours des six premiers mois de notre mandat, afin d'établir un plan visant à bonifier le Régime de pensions du Canada et la Régie des rentes du Québec. Nous nous entendrons pour établir des objectifs vérifiables et un échéancier pour l'amélioration des régimes et nous veillerons à ce que les changements apportés soient mis en œuvre de façon à favoriser la reprise de l'économie canadienne. »

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) promet également de rétablir l'âge de la retraite à 65 ans et de bonifier le Supplément de revenu garanti pour sortir 200 000 aînés de la pauvreté.

Le Parti conservateur n'offre aucune nouvelle mesure pour bonifier les pensions de vieillesse.

Dans la réponse qu'il nous a envoyée, le gouvernement Harper rappelle les mesures qu'il a déjà adoptées, notamment « des mesures d'allégement fiscal spécialement destinées aux aînés comme le fractionnement du revenu de pension, les deux augmentations du Crédit en raison de l'âge et l'augmentation des prestations du Supplément de revenu garanti (SRG) pour les bénéficiaires qui choisissent de travailler » et « l'augmentation de la limite de cotisation annuelle au Compte d'épargne libre d'impôt (CELI) pour que les Canadiens puissent épargner sans que cela touche leur admissibilité aux prestations fédérales fondées sur le revenu, comme la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti. »

Bref, pour répondre à la question de la dame de 77 ans, seuls le Parti libéral et le Nouveau Parti démocratique promettent de bonifier les pensions de vieillesse, mais sans avancer de chiffres.

Plus d'articles

Commentaires