Retour

Est ontarien : 2 projets éoliens controversés sélectionnés par la province

L'identité des projets retenus par la Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité (SIERE) dans le cadre de la première phase d'un programme d'approvisionnement en énergie renouvelable est maintenant connue. L'organisme, qui veille entre autres à ce que l'alimentation en électricité soit suffisante pour répondre aux besoins énergétiques de l'Ontario, en a fait l'annonce sur son site, jeudi.

Un texte de Denis Babin

En tout, seulement 16 des 103 projets soumis au SIERE ont été sélectionnés. Il s'agit de cinq parcs éoliens, sept parcs solaires et quatre projets hydroélectriques totalisant plus de 450 mégawatts.

Un projet controversé, le Parc éolien Gauthier dans la Municipalité de La Nation, est du nombre.

« Nous sommes déçus, car la Municipalité n'était pas en faveur d'accueillir des éoliennes. Voici comment la province nous écoute. Que nous ne soyons pas d'accords avec les éoliennes, c'est démontré que la province s'en fout », a lancé le maire de La Nation, François St-Amour.

Il s'agit d'un parc d'une puissance de 40 mégawatts qui doit comporter 15 turbines pouvant alimenter 11 600 foyers.

Un autre projet de parc éolien, proposé celui-là par EDF Canada, n'a pas reçu le feu vert de la province.

« Leur projet, il est déjà là. Ils vont bien le soumettre de nouveau », ajoute François St-Amour en parlant du projet de l'entreprise française qui aurait, lui, une capacité énergétique de 150 mégawatts.

Un autre projet éolien qui sème la controverse

Par ailleurs, un projet éolien de la compagnie EDP Renewables Canada, qui doit voir le jour dans la Municipalité de Stormont-Nord, a aussi été choisi dans le cadre de ce processus.

Le parc Nation Rise Windfarm pourrait avoir une capacité maximale de 100 mégawatts.

La compagnie s'est entendue avec une quarantaine de propriétaires terriens de la Municipalité.

Le parc doit occuper une superficie de 10,000 acres, ce qui équivaut à 1538 fois celle du Parc de la confédération à Ottawa.

Dans une résolution adoptée en juillet dernier, les élus de Stormont Nord avaient refusé d'appuyer le projet Nation Rise Windfarm.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine