Retour

Est ontarien : la contestation se poursuit contre la construction de deux parcs éoliens 

Dans l'Est ontarien, les membres du regroupement « Sauvons La Nation » qui s'opposent à la construction de deux parcs éoliens dans leur municipalité ne lâchent pas prise.

Hier soir, environ 200 d'entre eux ont défilé sur le chemin de Comté 3, afin de se rendre à l'hôtel de ville de La Nation, où les membres du conseil tenaient une réunion.

Même si les élus ont appuyé moralement la démarche du regroupement au moyen d'une résolution adoptée le 10 août dernier, les opposants, eux, demandent à leur conseil d'aller plus loin.

Les opposants demandent aux élus d'abroger des résolutions favorables aux projets de parcs éoliens, ainsi que de mettre fin au contrat liant la Municipalité au géant Énergie de France. Ce contrat pourrait rapporter à La Nation 300 000 $ par année durant 20 ans.

Une pétition signée par près de 3000 personnes a été présentée hier aux membres du conseil.

De son côté, le maire François St-Amour est visiblement excédé par tout ce débat. C'est la province, et non son conseil, qui aura le dernier mot, en vertu de la Loi sur l'énergie verte.

Les compagnies voulant obtenir un contrat d'approvisionnement en énergie renouvelable doivent soumettre leur soumission à la Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité (SIERE) au plus tard aujourd'hui.

Les deux projets totaliseraient une puissance de 190 mégawatts.

Avec les informations de Denis Babin.

Plus d'articles

Commentaires