Retour

Et si les Sénateurs étaient au centre-ville? Les partisans seraient au rendez-vous, dit une étude

Une étude donne des arguments de plus à ceux qui sont en faveur de la construction d'un aréna sur les Plaines LeBreton. Le Rapport conclut que la proximité de l'aréna serait un facteur important pour attirer beaucoup plus de spectateurs aux matchs et aux autres évènements culturels.

Si un aréna de la Ligue nationale de hockey était construit près du centre-ville, il aurait un bassin potentiel de spectateurs de 820 000 personnes dans un rayon de 15 kilomètres. C'est presque trois fois plus que les 300 000 situés autour de l'aréna à Kanata.

C'est du moins ce que conclut le rapport de la firme Abacus data, dont le Ottawa Citizen a obtenu copie. C'est les Sénateurs d'Ottawa qui avaient commandé l'étude.

L'étude compare les bassins de population situés dans un rayon de 1, 5 et 15 kilomètres du Centre Canadian Tire à Kanata et ceux autour du site visé par les deux promoteurs des Plaines LeBreton pour la construction d'un aréna.

Le choix est clair, selon l'expert en marketing sportif de l'UQAM, André Richelieu.

« L'aréna ,oui il y a son emplacement, son accessibilité, mais aussi l'investissement dans un produit de qualité qui sera à la hauteur de l'aréna majestueux et grandiose qu'on veut y faire construire, ajoute André Richelieu. « Car si l'on construit un aréna de cette ampleur, il faut, permettez-moi l'expression, être capable d'acheter les meubles qui vont avec », dit-il.

Ni les Sénateurs et leur groupe Rendez-Vous Lebreton, ni leurs opposants, Devcore Canderel DLS n'ont voulu commenter cette étude.

Il faut dire que les consultations publiques pour leurs projets sont terminées et ils risquent d'être disqualifiés.

Avec les informations de Stéphane Leclerc

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards