Retour

Étude sur le Quartier du Musée : Cédric Tessier porte plainte au DGEQ

La lutte électorale s'envenime dans le district de Hull-Wright, à la suite de la publication d'une étude indépendante condamnant le projet de citation patrimoniale du Quartier du Musée. Le candidat Cédric Tessier, d'Équipe Pedneaud-Jobin - Action Gatineau, a déposé une plainte visant notamment l'un de ses adversaires auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ).

Le groupe Essor centre-ville, qui a commandé l'étude dévoilée vendredi, a déjà été présidé par l'un des candidats à l'élection dans le district de Hull-Wright, Pierre Samson. Par ailleurs, l'étude de la firme Aviseo a été financée par plusieurs membres du groupe, dont les hommes d'affaires Nader Dormani et Gilles Desjardins.

Dans le registre des entreprises du Québec, Essor centre-ville décrit son mandat comme étant de « favoriser le progrès et le développement du centre-ville de Gatineau [du] secteur Hull, ainsi que sensibiliser les citoyens aux conséquences d'une citation patrimoniale du Quartier du Musée ».

M. Tessier dit avoir présenté sa plainte aux DGEQ jeudi matin, à la veille du point de presse du groupe Essor centre-ville, afin de s'assurer qu'il n'y a pas eu d'entraves aux règles régissant l'élection.

« Il y a 50 000 $ qui ont été dépensés par des entreprises pour influencer le vote. Selon ma lecture de la loi, ce n’est pas permis de faire ça », a-t-il expliqué à Radio-Canada.

Pas de conflit d'intérêts

Pierre Samson, un propriétaire de plusieurs immeubles au centre-ville, soutient qu'il s'est retiré de la présidence du groupe Essor centre-ville au début de l'été. Il a expliqué que son nom apparaissait comme président jusqu'à tout récemment dans des fichiers officiels parce que « les papiers, ça a pris du temps avant que tout soit confirmé ».

M. Samson appuie la démarche des promoteurs immobiliers et soutient que la Ville de Gatineau doit travailler avec eux à créer de la richesse.

« Nos promoteurs sont assez consciencieux. Ils sont généreux, alors moi je vais travailler avec ces gens-là pour le bien de la communauté », a-t-il fait valoir.

Le patrimoine et le développement

En réaction à la publication de l'étude d'Essor centre-ville, le maire sortant et chef d'Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, a tenu à préciser qu'il n'y a jamais eu autant de développement et de construction au centre-ville que maintenant.

« Les projets Boless [redéveloppement de la rue Morin], le projet Zibi, est énorme, c'est 1,5 milliard de dollars », a-t-il souligné, tout en ajoutant que le projet Zibi va rapporter deux fois plus en revenus de taxes à la Municipalité que le projet Place des peuples de Brigil.

M. Pedneaud-Jobin a affirmé qu'il n'est pas contre le projet du groupe Brigil, mais qu'il souhaite le voir ailleurs que dans le Quartier du Musée.

« On veut du développement, mais à la bonne place » , a-t-il soutenu, lui qui se dit fier de l'histoire de Gatineau et qui promet de défendre son patrimoine et de le mettre en valeur.

Avec les informations de la journaliste Nathalie Tremblay

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine