Retour

EXCLUSIF - Hausse de 37% des plaintes d'agressions sexuelles à Ottawa en 5 ans

Est-ce qu'il y a plus d'agressions sexuelles à Ottawa ou bien les femmes sont plus enclines à briser le silence? La question se pose alors que les plaintes d'agressions sexuelles jugées fondées par la Police d'Ottawa (SPO) ont grimpé en flèche dans les cinq dernières années.

Un texte de Jérôme Bergeron

Selon les chiffres obtenus par Radio-Canada, pour l'année 2015, le nombre de plaintes jugées fondées par le SPO a haussé de 12,5% comparativement à 2014. Mais en cinq ans, le nombre de plaintes fondées a bondi, pour atteindre un sommet de 37 %.

« Je suis contente d'entendre ça », s'exclame la gestionnaire du Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) d'Ottawa, Josée Guindon.

Cependant, pas question de faire un lien entre la hausse des plaintes et une possible hausse de crime dans la capitale, pour la directrice générale de l'organisme Action ontarienne contre la violence faite aux femmes, Maïra Martin.

Cette dernière souligne qu'il est impossible de réellement quantifier la fréquence de ces crimes à Ottawa.

Considérant que peu de femmes osent briser le silence, Ottawa est tout de même l'une des plus grandes villes à avoir le plus bas taux de dénonciations par 100 000 habitants. Elle se classe au 46e rang, selon Statistiques Canada.

« Il y a beaucoup de travail à faire à Ottawa », dit une survivante

Julie Lalonde a été victime d'une agression sexuelle. Elle travaille maintenant comme intervenante auprès de survivantes de crimes à caractère sexuel.

Elle affirme que les Ottaviens doivent démystifier des tabous et préjugés, qui agissent comme pression négative chez les victimes.

Peu de dénonciations mènent à des accusations

Selon les chiffres obtenus par Radio-Canada, seulement 22% des cas jugés fondés seront traduits en justice. Un facteur démotivant pour les femmes, selon Josée Guindon.

« Notre système de justice présentement ne démontre pas une preuve qu'on soutient les femmes et qu'elles seront gagnantes là-dedans. C'est pour ça que les femmes ne dénoncent pas. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine