Retour

Explosion du nombre de patients québécois à l'hôpital de Hawkesbury

L'Hôpital général de Hawkesbury a accueilli l'an dernier près de 24 000 patients québécois, un chiffre bien supérieur à n'importe quel autre hôpital d'Ottawa. Soigner ces personnes qui résident en Outaouais, dans les Laurentides et dans la région de Montréal a coûté près de 27 millions de dollars à la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ), en 2015.

Avec une moyenne de 20 498 patients soignés chaque année, l'Hôpital d'Ottawa est l'établissement de la capitale nationale qui a reçu le plus de patients québécois, devant l'Hôpital Monfort et le Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO).

Des données obtenues par Radio-Canada montrent cependant que c'est l'Hôpital général de Hawkesbury qui obtient la palme pour l'ensemble de l'Est ontarien, avec 23 888 patients en 2015, une tendance à la hausse depuis trois ans.

Notons cependant que les données pour 2015 sont incomplètes, en raison de délais de facturation pouvant atteindre 12 mois.

Des remboursements qui augmentent en flèche

Quand on regarde les chiffres bruts, les montants payés par la RAMQ pour des services hospitaliers à Ottawa totalisent tout de même 286 millions de dollars pour les trois dernières années, contre 76 millions de dollars pour l'Hôpital général de Hawkesbury.

Cela dit, en se penchant de plus près sur les données, on constate que ces montants ont connu une diminution de 6,6 % pour l'ensemble des établissements ottaviens, alors qu'ils ont augmenté de 12 % à Hawkesbury, de 2013 à 2015.

Des investissements prévus au Québec

Le 4 avril dernier, le ministre de la Santé du Québec a annoncé un investissement de 16 millions de dollars en vue de la construction du Centre hospitalier Vaudreuil-Soulanges.

Quand ce dernier ouvrira ses portes, il se trouvera à une demi-heure en voiture de l'Hôpital général de Hawkesbury.

Il permettra donc de desservir une population qui a pris l'habitude de traverser la frontière ontarienne, comme l'a indiqué Gaétan Barrette.

« Par définition, l'hôpital de Vaudreuil a été annoncé parce que nous avions [...] un manque dans cette région-là en terme de ressources institutionnelles, [soit] les hôpitaux, et en plus le Québec, provenant principalement de cette région-là, dépense 20 millions de dollars à l'hôpital de Hawkesbury, annuellement », a-t-il expliqué.

M. Barrette va même plus loin en indiquant que l'établissement ontarien procède à des rénovations grâce aux remboursements obtenus pour les soins qui sont dispensés aux patients québécois.

« C'est très bien pour l'hôpital de Hawkesbury, mais je pense que ça serait peut-être mieux dépensé au Québec », a-t-il laissé entendre.

L'Hôpital de Hawkesbury se défend de profiter de la situation

L'Hôpital de Hawkesbury est à la mi-parcours d'un projet d'expansion de 125 millions de dollars, qui doit se terminer en 2018. Cela permettra d'ajouter plus de lits, de créer une plus grande urgence et de mettre sur pied une nouvelle salle d'opération.

Selon le directeur général de l'établissement, Marc LeBoutillier, ces travaux se font « sur la base des besoins à long terme de la population de Prescott-Russell » et ils sont financés complètement par l'hôpital, la communauté et le ministère de la Santé de l'Ontario.

Il ajoute que le fait que des patients du Québec traversent la frontière est une réalité « historique et géographique ».

« Ça peut fluctuer au fil des ans. Il y a des années où ça peut être moins, des années où ça peut être un peu plus. C'est notre réalité », précise-t-il.

Dans la majorité des programmes, la proportion des patients Québécois se situe entre 15 % et 30 %, mais en ce qui concerne les services d'urgence, M. LeBoutillier constate une augmentation « sensible » de la clientèle de la Belle Province.

Il indique cependant que les temps d'attentes aux urgences ne sont pas affectés et qu'ils se situent autour de la moyenne provinciale.

Par ailleurs, il voit d'un bon œil la création d'un hôpital à Vaudreuil, parce que selon lui, « c'est une bonne chose que le Québec essaye de régler les problèmes d'accès qu'ils ont actuellement. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine