Retour

Fausses vestes des Hells Angels : « un jeu dangereux »

De faux emblèmes des Hells Angels du Québec ont été fabriqués en Chine, expédiés au Canada et portés par des non-membres du groupe criminel. Ces copies sont disponibles sur Internet en quelques clics pour moins de 40 $. Mais attention aux conséquences.

Un texte de Guillaume Dumont

On trouve de tout sur Internet... y compris des « patchs » contrefaites des Hells Angels, fabriquées en Chine, qui portent l’inscription « Quebec » (en anglais).

Radio-Canada a pu en faire l’achat sur un site de vente en ligne chinois. L’expédition de ces emblèmes contrefaits a pris moins d’une semaine.

À la réception, nous avons constaté que ces copies sont en tous points exactes aux vraies, prêtes à être cousues sur une veste de cuir.

À ne pas faire à la maison

La veste ou « patch » est la possession la plus chère à un Hells Angel, selon nos sources policières.

Personne, sans exception, ne peut la porter sans « l’autorisation » des Hells Angels, au risque de recevoir une raclée, selon Sylvain Tremblay.

« On parle de violence, parce qu'autant certains tatouages sont réservés aux Hells Angels, les patchs, c'est comme un intouchable dans le milieu », souligne l’expert policier.

C’est arrivé à Ottawa

Selon nos sources policières, qui ont demandé à garder l’anonymat, au moins un « motard de fin de semaine » aurait porté l’une de ces fausses vestes à Ottawa, en 2016.

Lors des audiences de la commission Charbonneau, le sergent-enquêteur de la SQ et spécialiste des groupes de motards, Alain Belleau, a expliqué que seuls les membres en règle ont le droit d'arborer la tête de mort sur leur veste.

Même lorsqu’un individu reçoit le statut de membre en règle, sa veste et ses « couleurs » demeurent la propriété des Hells Angels. Si ce membre meurt ou est expulsé, lui ou sa famille doit les retourner au groupe criminel.

Des tatouages « interdits »

Selon nos sources policières et Sylvain Tremblay, certains tatouages sont réservés aux membres des Hells Angels - tout comme les vestes.

Un tatoueur de la région d’Ottawa, qui a demandé l’anonymat par crainte de parler ouvertement des motards criminels, confirme que personne n’accepterait de tatouer les signes des Hells Angels sans autorisation, au risque de représailles.

Il ajoute que les motards criminels font seulement affaire avec des tatoueurs officiels.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine