Retour

Fermeture des HMV : la fin d'une époque à Ottawa et Gatineau

Le compte à rebours est amorcé pour la chaîne HMV, apprenait-on vendredi. D'ici le 30 avril, les cent deux magasins canadiens, dont six dans la région d'Ottawa et de Gatineau, mettront la clé sous la porte. Même si plusieurs se doutaient que cette annonce viendrait tôt ou tard, des inconditionnels de HMV ne pouvaient cacher leur déception, samedi, dans les succursales de la région.

« J'achetais une carte-cadeau pour mon amie, elle n'aura pas beaucoup de temps pour acheter quelque chose! », réalise Mathilde, une cliente.

Un autre client n’est toutefois pas surpris de la fermeture prochaine des magasins HMV. « Il y a beaucoup de gens qui vont en ligne maintenant sur Amazon, etc. », explique le client.

Le numérique plombait les revenus de la chaîne. Ses pertes s'élevaient à 100 000 $ par jour.

Une industrie chamboulée

De passage à Gatineau le temps d’un spectacle, l’artiste Daniel Boucher, qui a vendu des milliers d’albums par l’entremise du détaillant, ne croit plus à l’utilité du disque compact.

« C'est un déplacement de la musique », affirme l’artiste.

C'est juste que si la musique n'est plus dans les magasins de disque, elle est ailleurs et ça ne veut pas dire qu'il faut qu'elle devienne gratuite.

Daniel Boucher

La musique se trouve ailleurs, comme sur les nouvelles plateformes de musique en continu qui ne sont pas aussi payantes pour les artistes.

La perte du seul détaillant de musique pancanadien est donc une mauvaise nouvelle pour les artistes de la francophonie canadienne.

« C'est inquiétant parce que nos deux courroies c'est Archambault et HMV », raconte la directrice générale de l’Association des professionnels de la chanson et de la musique, Nathalie Bernardin. « Tout d'un coup, nos communautés comme Edmonton et Vancouver ne pourront plus se procurer ces produits-là en format physique. »

Pour les disquaires indépendants, c’est l'occasion d'aller chercher une nouvelle clientèle. C’est même une occasion « d'ouvrir un ou deux autres magasins » pour Boyd, propriétaire de Compact Music.

Selon le reportage de Mylène Crête

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine