Retour

Fête du 150e : des escaliers vous permettront d'enjamber la clôture du Parlement

Plus de 400 000 visiteurs sont attendus le 1er juillet sur les trois sites officiels du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, à Ottawa. La colline du Parlement, principal lieu d'attraction, sera évidemment prise d'assaut. Le hic, en ce moment, c'est qu'il n'y a que huit points d'entrée. C'est un nombre insuffisant pour accueillir tout ce flot de visiteurs.

Qu'a décidé de faire le comité organisateur pour donner accès plus facilement à tous ceux et celles qui veulent profiter des spectacles sur la colline?

Ils ont choisi de construire des escaliers qui enjamberont la clôture de briques et de fer, qui encercle la cité parlementaire, de la rue Wellington à la pelouse.

« C'était vraiment un brainstorm d'idées pour aller du point A au point B le plus rapidement possible », a expliqué la porte-parole de Patrimoine canadien, Katherine Cyr.

Une douzaine d'escaliers de ce genre seront installés tout autour de la clôture du Parlement.

« Pour le 150e, on s'attend à ce qu'il y ait beaucoup de monde. On a décidé de faciliter le va-et-vient entre la rue Wellington et la colline. On va donc construire des escaliers pour faciliter la transition entre les deux endroits », a-t-elle poursuivi.

« On a vraiment voulu préparer le coup pour être le plus prêt possible. [...] On sait que les gens veulent aller sur la colline. On a simplifié [les choses] pour qu'ils se promènent de la meilleure façon possible. »

Vous les avez peut-être remarqués? Certains escaliers sont déjà installés et très visibles à partir de la rue Wellington.

« À tous les escaliers, il sera clairement indiqué ce qui sera un point d'accès et un point de sortie, parce que des fois quand on a le même point d'accès pour la sortie et l'entrée, ça congestionne et ça complique un peu les choses », a précisé Mme Cyr.

« On a donc décidé que certains escaliers seront des points d'entrée et d'autres des points de sortie. »

Célébrations du 31 décembre

Katherine Cyr a ajouté que le comité organisateur a tiré quelques leçons des festivités du 31 décembre dernier, lors du lancement des célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne et de la nouvelle année.

« Il y a beaucoup de gens qui sont venus aux festivités du 31 décembre et qui se sont plaints des longues files d'attente au niveau du contrôle de la sécurité », a-t-elle rappelé.

« Pour la fête du Canada, en collaboration avec nos partenaires, on a décidé de ne pas mettre le contrôle de sécurité sur la colline du Parlement. On l'a retiré et mis à l'extérieur. C'est vraiment pour faciliter l'accès aux festivités et pour contrôler un plus grand nombre de gens en même temps pour la sécurité », a-t-elle résumé.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine