Retour

Fiasco du système de paye Phénix : après les constats, l'imputabilité et l'enquête ?

Le plus gros syndicat de fonctionnaires fédéraux envisage de demander une enquête nationale sur les ratés du système de paye Phénix.

L'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) réagit ainsi aux conclusions du vérificateur général (VG) du Canada Michael Ferguson qui vient de publier un rapport sur la création et la mise en oeuvre de Phénix.

Dans son deuxième rapport sur les ratés du système de paye fédéral, M. Ferguson conclut que la décision des cadres responsables de Phénix de mettre en oeuvre le système en février 2016 était « déraisonnable » puisqu'ils disposaient amplement de signaux indiquant que le système n'était pas à point.

Le vérificateur n'identifie toutefois pas la ou les personnes qui ont donné le feu vert au système ; il affirme également que les deux gouvernements fédéraux qui ont trempé dans le dossier, les conservateurs sous Stephen Harper et les libéraux sous Justin Trudeau, ont des torts dans la mauvaise gestion du système.

Le refus du VG de nommer les responsables du fiasco laisse l'AFPC sur sa faim.

L'AFPC veut toutefois éplucher le rapport du VG au peigne fin avant de se prononcer définitivement.

Le syndicat affirme que le gouvernement actuel doit également cesser de blâmer l'ancien gouvernement pour les ratés du système, puisque Michael Ferguson affirme que les deux sont imputables.

Plus de détails à venir

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque