Retour

Fin des activités de Trebio à Portage-du-Fort : les acteurs économiques ne baissent pas les bras

Investissement Québec et les leaders sociopolitiques du Pontiac souhaitent relancer l'usine de granules de bois Trebio. L'entreprise a cessé ses activités en juin 2015.

Selon Investissement Québec, le premier créancier dans ce dossier, le syndic de faillite Raymond Chabot Grant Thornton, aurait reçu des offres d'achat pour la compagnie.

Trebio s'était installée dans l'ancienne papetière Smurfit-Stone, à Portage-du-Fort, fermée en 2008.

Un virage espéré de l'industrie forestière locale

En 2010, Investissements Québec avait accordé un prêt de 9 millions de dollars à Trebio pour son projet d'usine. Le fédéral avait quant à lui prêté 3,5 millions de dollars.

« On s'est mis dans une grande démarche qui s'appelle la valorisation de la biomasse et on sait que la manufacture de granules sur notre territoire, c'est un acteur important », explique le préfet de la MRC de Pontiac, Raymond Durocher.

Le projet, dont les investissements ont totalisé 22,5 millions de dollars, permettait d'aménager l'usine Smurfit-Stone de transformation du bois pour y produire des granules.

L'ouverture de l'usine à Portage-du-Fort avait été célébrée en grande pompe en 2010 par l'ancienne députée de Pontiac Charlotte L'Écuyer.

L'entreprise de fabrication de granules énergétiques devait créer environ 150 emplois, dont une soixantaine d'emplois directs.

Plus d'articles

Commentaires