Retour

Fin des procédures judiciaires contre le « père grand-père » de Val-des-Monts

Le père grand-père de Val-des-Monts évite un retour devant les tribunaux en juin. Le second procès de Jacques Roger Lesage est abandonné en raison du refus de témoigner de la plaignante, qui était mineure lorsque les gestes auraient été posés en 2001.

Le septuagénaire, déjà emprisonné pour inceste et agression sexuelle sur deux de ses filles, devait répondre à d'autres accusations d'attouchement et d'agression sexuelle sur une autre victime. Or, selon la Couronne, la présumée victime « veut passer à autre chose ».

M. Lesage était visiblement heureux d'apprendre la nouvelle, jeudi, au palais de justice de Gatineau. Son avocat a indiqué que son client était « très content », puisque cela venait appuyer sa version des faits.

« Lui, il maintient toujours qu'il n’a rien fait et pour lui ça confirme son intention de dire qu'il n’a rien fait », a expliqué Jacky-Éric Salvant.

Peine de pénitencier alourdie

M. Lesage purge actuellement une peine de 15 ans de détention. Mais 30 jours seront ajoutés de façon concurrente à cette peine, puisque le prévenu a violé une des conditions du tribunal, celle de ne pas avoir de contact avec les victimes.

L'homme a plaidé coupable à des accusations d'avoir tenté de communiquer avec l'une des victimes par personne interposée, en décembre 2015, alors qu'il était en détention provisoire.

Le père grand-père a quand même tenu à donner sa version des faits au tribunal, expliquant qu'il n’avait pas l'intention d'aller à l'encontre d'un ordre de la cour et qu'il était victime des circonstances.

Son avocat a ajouté que M. Lesage, qui maintient toujours son innocence, voulait simplement s'expliquer.« Il avait oublié qu'il avait un engagement de ne pas communiquer avec les victimes », a indiqué Me Salvant. « Selon sa version, il n'avait pas d'arrières-pensées, de mauvaises intentions, il voulait juste s'expliquer. »

Avec les informations de Pascale-Marie Dufour

Plus d'articles

Commentaires